Passage de la reine Christine d’Espagne.

Arrivée à Port-Vendres à bord du bateau vapeur Le Mercurio en 1842, la reine fut reçue à l’Hôtel de la Préfecture de Perpignan. Elle ne voulut recevoir d’honneurs, mais participa à quelques diners.

Le général de Castellane dit d’elle : « sa figure est jolie, elle est femme d’esprit. Comme elle a beaucoup d’embonpoint, elle parait petite ; son embonpoint est d’autant plus frappant qu’elle ne porte pas de corset. »

Quittant Perpignan le 20 octobre 1842, elle fit entrer dans son salon pour les saluer les nombreuses femmes de la société qui étaient venues pour la voir.

Elle repassera par la capitale du Roussillon le 26 février 1844 pour rentrer enfin en Espagne pour peu de temps toutefois. Elle assista à la messe à la cathédrale puis à un simulacre de petite guerre sur les glacis des remparts.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise, Restauration. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *