L’anell del meu prelat, poésie de Josep Maria Castellà Roger, curé de Conat

« La gemma de l’anell del meu prelat
Com flama de la fe vivent i santa,
Mistica unio, gran potestat
Ma lloa et vull cantar i ma complanta.
Veig en ta llum aquella llum divina
Que serenava els cors del greu torment ;
Anell simbol de fe y de potestat,
Confirmes amb el bes la fe abaltida ;
Si en la persona augusta del prelat
Veig a Jesus, l’anell es sa ferida . »

traduction: La gemme de l’anneau de mon prélat comme flamme de la foi vivante et sainte, mystique union, grande puissance, je veux te chanter ma louange et ma complainte. Je vois en ta lumière cette lumière divine qui apaise les cœurs du grave tourment, anneau symbole de foi et de pouvoir, tu confirmes avec le baiser la foi présente. Si en la personne auguste du prélat je vois Jésus, l’anneau en est sa blessure.
Dédicacé à l’amoureux des lettres catalanes, Monseigneur de Carsalade du Pont, Revue historique du diocèse de Perpignan, n°44, 31 mai 1924, p.66/67.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Espace éducatif. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *