1964 : Le fer à cheval de Pierre Jonquères d’Oriola (1/2/1920 – 19/7/2011).

fer a cheval offert par Perpignan à Pierre Jonquères d'Oriola

fer a cheval offert par Perpignan à Pierre Jonquères d'Oriola

Après sa victoire couronnée par une médaille d’or aux jeux olympiques de Tokyo, le cavalier Pierre Jonquères d’Oriola est accueilli au pays par toutes les autorités de la ville de Perpignan le lundi 16 novembre 1964. A cette occasion, le maire, Paul Alduy, remet au champion un fer à cheval en or, réalisé par un artisan travaillant pour la maison Velzy d’après le modèle des fers de Lutteur (le cheval avec lequel il avait gagné la médaille d’or) confectionnés par le maréchal-ferrant Llobères de Villeneuve de la Raho. 

 « A 17h30 après être passé sous une haie de cravaches tenues à bout de bras par des cavalières et des cavaliers en grande tenue, le Sire de Corneilla del Vercol a été reçu dans la salle des mariages de l’Hôtel de Ville de Perpignan par la société hippique et rurale des P.O. A 18h très exactement la municipalité à son tour recevait le champion. La salle Arago avait été transformée en un immense boudoir qui changeait des réceptions officielles. Car au fond ce fut plus qu’un acte officiel, ce fut le pays qui recevait son enfant prodige. M. Paul Alduy remettait alors au cavalier un fer à cheval en or massif de 200 grammes….marque de témoignage d’admiration des Catalans ».

Sources : Indépendant du 17 novembre 1964. L’article est accompagné d’une photographie montrant Paul Alduy et Pierre Jonquères d’Oriola admirant le fer à cheval.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Bijouterie XXe s. roussillonnaise. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *