Archives de catégorie : Bijouterie XIXe s. roussillonnaise

Vols des bijoux de la Vierge de Consolation, Collioure, 1883.

L’Espérance, 28 03 1883. 

Publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise | Laisser un commentaire

N. MAS, photographe à Perpignan, portrait de jeune femme, vers 1900.

Publié dans Belle Epoque, Bijouterie XIXe s. roussillonnaise | Laisser un commentaire

Portrait de jeune femme aux bijoux sous le règne de Louis-Philippe.

Portrait d’une jeune femme. Peinture à l’huile sur toile marouflée sur carton d’Antoine-Dominique Magaud (1817-1899), datée de 1844.   C’est le peintre le plus en vue de Marseille sous le Second Empire connu pour ses tableaux historiques. Dimension toile 54,5 x 65 cm. Source : ebay.fr et bijou conservé dans une église du Roussillon. 

Publié dans Bijouterie XIXe s., Bijouterie XIXe s. roussillonnaise | Laisser un commentaire

Portrait de Marie MAS épouse BES, Prades, vers 1872.

Intéressant portrait d’une jeune femme de la bourgeoisie roussillonnaise, avec de très beaux bijoux, croix badine en Grenats sur or portée suspendue à un ruban noir, boucles d’oreilles à pendeloques probablement ornées d’émail et de roses de diamants.  Jean Eloi César BES né à Prades le 27 décembre 1847 épouse le 9 octobre 1872 à Los Masos Marie Bonaventure Elisabeth MAS née à Prades le 16 mai 1852. C’est la fille de … Continuer la lecture

Publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise, IIIe République, la coiffe catalane | Laisser un commentaire

Parure or, argent et diamants, Perpignan, vers 1850.

Demi parure constituée de boucles d’oreilles à pampilles et d’une broche, achetée pour un mariage de la noblesse roussillonnaise vers 1850. Collection particulière.  

Publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise, noblesse roussillonnaise | Laisser un commentaire

Croix badine de la mère du maréchal JOFFRE.

La mère du maréchal JOFFRE se nommait Catherine PLAS. Elle était née le 25 juin 1822 à Rivesaltes, fille de PLAS Jacques (1780-1846) et de MERCADER Marguerite (1780-?).  Elle s’est mariée avec Gilles JOFFRE  (1822-1899), le 25 novembre 1846 à Rivesaltes. le portrait est une photo réalisée par l’atelier PROVOST de Perpignan, de grand format et peinte. Très abîmé, ce portrait a été récemment restauré. On y découvre les bijoux en grenats … Continuer la lecture

Publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise, la coiffe catalane | Laisser un commentaire

Les artisanats régionaux en 1935, dont les bijoux en Grenat de Perpignan.

Publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise, Régionalisme-Folklore, XXe s. | Laisser un commentaire

Portrait de femme à la croix badine, vers 1875.

Photo Gustave LEVY, PARIS.
Publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise, IIIe République | Laisser un commentaire

Pendentif or et grenats, Perpignan, vers 1870.

  Pendentif Napoléon III en or et grenats, taillée en rose, travail de bijouterie de Perpignan. Le médaillon central a la faculté de pouvoir être disjoint de la bélière en forme de Saint-Esprit par une languette arrière. Il dès lors pouvait se fixer comme broche.

Publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise, IIIe République | Laisser un commentaire

Description du Roussillon par les premiers touristes anglais en 1827.

John Scott et John Taylor partagent auprès de leurs lecteurs anglais leur voyage en Roussillon. On peut noter quelques intéressantes informations sur les costumes : « Les vêtements des hommes, comme leur langage, sont plus proche du Catalan que du Languedocien : vestes courtes, pantalons hauts, et quelquefois une ceinture rouge. Mais, ce qui est, de loin, la partie la plus visible, c’est le couvre-chef, un bonnet tricoté en laine, de … Continuer la lecture

Publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise, la coiffe catalane, Restauration | Laisser un commentaire