Bijouterie GIL et JEAN à Perpignan

5 Rue Louis Blanc,

66000 Perpignan

04 68 34 37 68

La bijouterie Gil et Jean a succédé à l’établissement qu’Augustin Colomer avait ouvert à la rue Llucia en plein quartier Saint-Jacques de Perpignan. En 1964, Gilbert Chavanach et Jean Pierre Barate s’associent pour prendre la suite de leur patron et créent l’enseigne Gil et Jean avec la contraction de leurs prénoms respectifs. Ils déménagent quelques années plus tard au 10 place Fontaine-Neuve, puis à la Galerie Arago (emplacement du restaurant Le Vienne) et enfin à l’actuelle adresse, entre la Loge et le Castillet. C’est aujourd’hui Gilles Desaphy, le neveu de Jean-Pierre et de Solange Barate qui perpétue la renommée de l’établissement. La confrérie du Grenat de Perpignan fut en partie fondée grâce au dynamisme de Jean-Pierre Barate. Gilles aujourd’hui en assure la co présidence.

L’atelier situé en arrière boutique est le lieu où sont créés les bijoux traditionnels qui font la notoriété de la maison. Le savoir-faire est maintenu tout comme une partie de l’histoire du bijou en grenat avec des bijoux anciens et des archives pieusement conservées au coffre. On citera la Corbeille de fruits ainsi que les dessins préparatoires de la broche Castillet d’Augustin Colomer. Plus récemment, l’atelier a confectionné un bracelet comportant 84 grenats dont chaque chaton reliés entre eux etaient articulés afin d’épouser la forme du poignet. Un travail long et délicat qui a demandé plus de trois semaines de travail continu.

La bijouterie fait aussi partie d’une coopérative de bijoutiers indépendants : la Guilde des Orfèvres qui gère aussi les enseignes Montres and Co et Julien d’Orcel

 

Ce contenu a été publié dans Les artisans en Grenat de Perpignan. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *