Archives de catégorie : Bijouterie XXe s. roussillonnaise

Velzy fait sa publicité dans la Revue Illustrée (Paris) en 1912.

Publié dans Belle Epoque, Bijouterie XXe s. roussillonnaise | Marqué avec | Laisser un commentaire

Gouachés de la maison Velzy, autour de 1910.

Publié dans Belle Epoque, Bijouterie XXe s. roussillonnaise | Laisser un commentaire

Collier or et grenats, Perpignan, vers 1920.

Collier en or (750) à maille forçat centré de petits motifs ajourés et retenant en pendant des grenats facettés en serti griffe. Fermoir anneau ressort. Poids brut : 7,1 g. – Long. : 39 cm. Vente aux enchères du 21 janvier 2020 – 14:00   Drouot-Richelieu – 9, rue Drouot 75009 Paris Opérateur de vente : Drouot Estimations 7, rue Drouot 75009 Paris France Tél : 01 48 01 91 00 … Continuer la lecture

Publié dans Bijouterie XXe s. roussillonnaise | Laisser un commentaire

Fiches techniques des 15 bijoux exposés par la Bijouterie VELZY à l’Exposition de 1929 de Barcelone.

Source : Archives Velzy, collection privée.  Grâce à cette récente découverte dans les archives familiale, nous pouvons être quasi certain que, comme la maison Charpentier, la bijouterie Velzy a exposé des bijoux en grenat à Barcelone lors de l’exposition de 1929.   

Publié dans Bijouterie XXe s. roussillonnaise | Laisser un commentaire

Le bijou en Grenat de Perpignan exposé à la Foire Exposition de Paris 1934.

Collier draperie, période entre-deux guerres, Perpignan.

L’Exposition de 1934 se déroule dans une France en crise économique grave, ce qui oblige les bijoutiers à déroger à la tradition du montage sur or. Ils se décident à fabriquer des bijoux en argent afin de modérer leurs prix, et ainsi de favoriser les ventes. Ils étendent aussi leur périmètre de vente à la catalogne voisine ainsi qu’à l’Algérie française ou de nombreux roussillonnais étaient allé travailler.

Publié dans Bijouterie XXe s. roussillonnaise | Laisser un commentaire

Collier draperie, Perpignan, vers 1925.

Publié dans Bijouterie XXe s. roussillonnaise | Laisser un commentaire

Aurillac et le souvenir des grenats catalans.

Perpignan possède depuis longtemps des liens avec Aurillac. Une même tradition de bijoux y existait dont la fabrication de pendentifs en forme de Saint Esprit.  “Enfin, comment pourrais-je lamenter l’ancienne orfèvrerie quand la rue d’Aurinques, dont le nom perpétuait le souvenir des orpailleurs, a pris maintenant, en s’appelant rue Arsène Vermenouze, le nom du Maître qui sertit au métal de ses strophes des rimes aussi brillantes que les topazes d’Auvergne … Continuer la lecture

Publié dans Bijouterie XXe s. roussillonnaise | Laisser un commentaire

Boucles d’oreilles or et grenats, Perpignan, années 1920.

Publié dans Bijouterie XXe s. roussillonnaise | Laisser un commentaire

Le couronnement de la Vierge de Font-Romeu et le monde de la littérature régionaliste, 1926.

Groupe de poètes roussillonnais à Font-Romeu

Le couronnement de la Moreneta de Font-Romeu a été en 1926 un moment fort du Régionalisme catalan roussillonnais. L’Ermitage de Cerdagne devint l’épicentre des aspirations communes entre littérateurs et monde religieux tournée vers la glorification du terroir. L’orfèvrerie religieuse se dote d’un nouveau chef-d’oeuvre. Article paru dans : Les Annales politiques et littéraires : revue populaire paraissant le dimanche / dir. Adolphe Brisson Éditeur :  [s.n.] (Paris) Date d’édition :  1926-08-22

Publié dans Bijouterie XXe s. roussillonnaise, Régionalisme-Folklore, XXe s. | Laisser un commentaire

La solidarité à l’épreuve chez les bijoutiers perpignanais dans la seconde moitié du XIXe s.

Soumis aux fluctuations de la conjoncture, les ateliers de bijouterie connaissent une importance variable à Perpignan au cours du XIXe siècle. En 1858, l’atelier du bijoutier Joseph Mourat, 20 rue de l’Argenterie, comprend par exemple « un établi à 7 places, plus une place séparée ». Comptant près de dix employés, cet atelier, par le volume de son personnel, n’est pas loin d’atteindre une dimension industrielle. A la faveur de cette situation, … Continuer la lecture

Publié dans Bijouterie XXe s. roussillonnaise | Laisser un commentaire