Archives de catégorie : Bijouterie XIXe s. roussillonnaise

Arrestation d’un voleur de bijoux en 1824.

Publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise, Restauration | Laisser un commentaire

Portrait de Monseigneur RAMADIE.

RAMADIÉ, Étienne, Émile a été évêque de Perpignan de 1865 à 1876. Né le 16 septembre 1812 à Montpellier au sein d’une famille nombreuse et modeste de huit enfants. Ordonné prêtre le 26 mai 1836, il occupe différents postes dont celui de curé de la paroisse de Saint-Jacques à Béziers en 1848. À la mort de Mgr Gerbet, il est recommandé au ministre des Cultes car étant « l’ennemi déclaré des exagérations du parti ultra-catholique ». Nommé le 17 septembre 1864 au siège épiscopal … Continuer la lecture

Publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise, IIIe République, Second Empire | Laisser un commentaire

Vol de bijoux à l’église de Saint Hippolyte

Publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise | Laisser un commentaire

L’orfèvre bijoutier LACOSTE à l’exposition des produits de l’Industrie française de 1839.

Lors de l’exposition parisienne de 1839 qui aura lieu aux Champs Elysées, un certain nombre de Catalans firent le déplacement pour montrer les richesses du département des Pyrénées-Orientales. On y trouve François FRAISSE qui expose des échantillons de marbres, tout comme Philippot Jeune. Le savant COMPANYO montre des oiseaux empaillés, les demoiselles Anne et Antoinette PAIRE une robe de femme sans couture, au tricot de fil à l’aiguille, avec des … Continuer la lecture

Publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise | Laisser un commentaire

Croix surmontée d’un Saint-Esprit, Perpignan, vers 1870.

Croix en forme de badine, mais sans partie branlante. Elle est soutenue par une bélière en forme de Saint-Esprit. On retrouve cette typologie dans le carnet de dessins de l’orfèvre perpignanais Charpentier, exécuté vers 1870.    Bijou vendu à Aix-en-Provence, Salle des ventes, novembre 2020. 

Publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise | Laisser un commentaire

Bracelet or et grenats, seconde moitié du XIXe s.

Description : Bracelet à charnière en grenat d’or du milieu du XIXe siècle. Diamètre intérieur 5,3 cm. 13, 3 g. Très bon état général. En vente le Jeudi 16 Avr. – 10:00     Birmingham, Fellow’s Auctioneers            

Publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise, Bijoux traditionnels | Laisser un commentaire

Une Vierge de François BOHER (1781-1825), apparaît sur le marché de l’Art.

Une madone aux traits délicats tenant au creux de son bras gauche l’Enfant Jésus, joufflu à souhait. Haute de 67 centimètres (socle compris) la sculpture, réalisée par le dessinateur, peintre et sculpteur François Boher –  fils d’un marbrier de Villefranche-de-Conflent – a été présentée au public dans son reliquaire. Mise à prix : 3500 €. Sa couronne en argent, sertie de minuscules éclats de diamants, brillait de mille feux sous les spots de la salle des ventes … Continuer la lecture

Publié dans Actualités, Bijouterie XIXe s. roussillonnaise | Laisser un commentaire

Montre en or, cadran signé “MODRY Perpignan”.

Montre Modry Perpignan

Montre en or, le dos gravé d’un trophée, coquille et rinceaux Le cadran signé “MODRY Perpignan” Le mouvement à coq signé “MODRY Fils, Perpignan 2410”, le dos également numéroté 2410 XVIIIe siècle Poids brut: 59,2 g Vente aux enchères : DE BAECQUE et Associés à Lyon, le 18/11/19. Expert: Bernard LESEUIL

Publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise | Laisser un commentaire

Remplacement des bijoux après la Révolution Française dans les églises du diocèse de Perpignan

Les bijoux comme les couronnes et auréoles ornant les statues des retables baroques datent, pour la plupart, de la première moitié du XIXe siècle, car les anciens ornements ont été quasiment tous fondus à la Révolution française. Ainsi, l’auréole de saint François de Paule du retable de la cathédrale de Perpignan offerte « par Eulalie Raymond, Veuve Anglada, le 13 aoust 1838 » remplace celle qui existait auparavant, réquisitionnée et détruite lors du … Continuer la lecture

Publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise | Laisser un commentaire

Croix badine aux perles, maison CHARPENTIER, Perpignan, vers 1880.

                                                                          Vente du vendredi 26 avril 2019, étude Chayette, Paris.  résultat d’enchères : 1900€ sans les frais

Publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise | Laisser un commentaire