Archives de catégorie : Bijouterie XIXe s. roussillonnaise

Croix surmontée d’un Saint-Esprit, Perpignan, vers 1870.

Croix en forme de badine, mais sans partie branlante. Elle est soutenue par une bélière en forme de Saint-Esprit. On retrouve cette typologie dans le carnet de dessins de l’orfèvre perpignanais Charpentier, exécuté vers 1870.    Bijou vendu à Aix-en-Provence, Salle des ventes, novembre 2020. 

Publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise | Laisser un commentaire

Bracelet or et grenats, seconde moitié du XIXe s.

Description : Bracelet à charnière en grenat d’or du milieu du XIXe siècle. Diamètre intérieur 5,3 cm. 13, 3 g. Très bon état général. En vente le Jeudi 16 Avr. – 10:00     Birmingham, Fellow’s Auctioneers            

Publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise, Bijoux traditionnels | Laisser un commentaire

Une Vierge de François BOHER (1781-1825), apparaît sur le marché de l’Art.

Une madone aux traits délicats tenant au creux de son bras gauche l’Enfant Jésus, joufflu à souhait. Haute de 67 centimètres (socle compris) la sculpture, réalisée par le dessinateur, peintre et sculpteur François Boher –  fils d’un marbrier de Villefranche-de-Conflent – a été présentée au public dans son reliquaire. Mise à prix : 3500 €. Sa couronne en argent, sertie de minuscules éclats de diamants, brillait de mille feux sous les spots de la salle des ventes … Continuer la lecture

Publié dans Actualités, Bijouterie XIXe s. roussillonnaise | Laisser un commentaire

Montre en or, cadran signé “MODRY Perpignan”.

Montre Modry Perpignan

Montre en or, le dos gravé d’un trophée, coquille et rinceaux Le cadran signé “MODRY Perpignan” Le mouvement à coq signé “MODRY Fils, Perpignan 2410”, le dos également numéroté 2410 XVIIIe siècle Poids brut: 59,2 g Vente aux enchères : DE BAECQUE et Associés à Lyon, le 18/11/19. Expert: Bernard LESEUIL

Publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise | Laisser un commentaire

Remplacement des bijoux après la Révolution Française dans les églises du diocèse de Perpignan

Les bijoux comme les couronnes et auréoles ornant les statues des retables baroques datent, pour la plupart, de la première moitié du XIXe siècle, car les anciens ornements ont été quasiment tous fondus à la Révolution française. Ainsi, l’auréole de saint François de Paule du retable de la cathédrale de Perpignan offerte « par Eulalie Raymond, Veuve Anglada, le 13 aoust 1838 » remplace celle qui existait auparavant, réquisitionnée et détruite lors du … Continuer la lecture

Publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise | Laisser un commentaire

Croix badine aux perles, maison CHARPENTIER, Perpignan, vers 1880.

                                                                          Vente du vendredi 26 avril 2019, étude Chayette, Paris.  résultat d’enchères : 1900€ sans les frais

Publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise | Laisser un commentaire

Boucles de ceinture orientaliste par J.B.BELLOC (1863-1919)

J.B.BELLOC Belle boucle de ceinture en argent 800 millièmes finement ciselé, décorée de 2 mauresques en relief parées de leurs bijoux. Epoque Orientaliste. Travail français. Signée. Poids: 78 g. Dim: 9.7 x 6.3 cm. Jacques Gabriel Belloc, né le 30 avril 1863 à Pamiers (Ariège) et mort le 23 janvier 1919 à Paris, est un sculpteur français lié à Perpignan.    Source : vente du 04 avril 2019 SCP PICHON … Continuer la lecture

Publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise | Laisser un commentaire

Institution Notre Dame de Bon-Secours à Perpignan, promotion 1882.

Créée par les sœurs GUINARD, la maison d’éducation pour jeune filles du quartier Saint-Martin proposait chaque année une promotion de “Bon-secourettes”.  Voici celle de 1882. On peut remarquer que certaines portent la médaille de l’Institution, distinguant celles qui font partie de la confrérie des enfants de Marie.  

Publié dans Belle Epoque, Bijouterie XIXe s. roussillonnaise, IIIe République | Laisser un commentaire

Buste reliquaire de saint Jean Baptiste, cathédrale de Perpignan.

Buste en bois peint (XVIe s. ) et parties en argent (plateau et couronne refaites au début du XIXe s.). Il s’agit d’une pièce d’origine faisant partie du trésor de l’église saint Jean le Vieux. 

Publié dans Bijouterie d'Ancien-Régime, Bijouterie XIXe s. roussillonnaise | Laisser un commentaire

Peigne diadème en or et grenats, Perpignan, vers 1870.

Peigne diadème en Grenat de Perpignan
Publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise, Second Empire | Laisser un commentaire