Archives par mot-clé : portrait

Portrait de Catalane

Publié dans Régionalisme-Folklore | Marqué avec , , | 2 commentaires

Portrait de Madame Jeanne Pams, née Bardou-Job à Argelès, sur la terrasse du château de Valmy, devant la mer Méditerranée.

Cliché laurent Fonquernie Institut du Grenat

Tableau de Paul Gervais conservé à l’Hotel Pams à Perpignan, dans le salon jaune. Il s’agit de l’épouse de Jules Pams, et fille de Pierre Bardou-Job, le plus puissant industriel du papier à cigarettes de France à cette époque. On remarquera une splendide parure composée d’un collier de perles aux trois éléments en or et émeraudes, un pendentif et deux agrafes. Leur style oscille entre néo-renaissance et Art nouveau. Il … Continuer la lecture

Publié dans Belle Epoque, Bijouterie XIXe s. roussillonnaise | Marqué avec | Laisser un commentaire

Portrait à la croix badine par Lorenzo Tiepolo (Venise, 8 août 1736 – Madrid, 1776)

Ce magnifique portrait au pastel de la mère de l’artiste, Cecilia Guardi Tiepolo, se trouve au Museo del Settecento Veneziano, Ca’ Rezzonico, Venise. Il démontre bien que la forme de la croix badine catalane était connue des bijoutiers européens au XVIIIe s.

Publié dans Bijouterie d'Ancien-Régime, Costumes - Modes - Bijoux | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Portrait de jeune fille, vers 1850

Très beau pastel ovale représentant une jeune fille avec un collier de corail. Le corail a été extrèmement recherché sur les cotes catalanes pour la fabrication de ce type de bijoux. Pastel, autour de 1850. lieu de conservation: mairie de Arles sur Tech.

Publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise, Second Empire | Marqué avec | Laisser un commentaire

Portrait de femme en parure de grenats, vers 1900

portrait anonyme représentant une femme portant des créoles et une broche en grenats de Perpignan. Huile sur toile apparue sur le marché de l’art à Perpignan, localisation inconnue.

Publié dans Belle Epoque, Bijouterie XIXe s. roussillonnaise, Bijouterie XXe s. roussillonnaise | Marqué avec | Laisser un commentaire

Portrait de jeune femme à la miniature, vers 1870.

Anonyme, vers 1870 Huile sur toile, 48×59 cm. Coll.part. Perpignan. Cette jeune Catalane porte des bijoux en or et argent, dit bijoux bimétalliques qui se prètent ainsi au montage de roses de diamant.

Publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise, Costumes - Modes - Bijoux, la coiffe catalane, Second Empire | Marqué avec | Laisser un commentaire

Portrait de jeune femme à l’oeillet, vers 1870.

Huile sur toile, 48×59 cm. anonyme, vers 1870. Col.part. Perpignan. Ce portrait permet de connaitre la mode en Roussillon aux prémices de la Troisième République. Robe à tournure, corset, dentelles et rubans de soie, coiffure haute sont assortis d’intéréssants bijoux catalans, une croix en grenat sur ruban et des boucles d’oreilles fileuses. A cette époque il parait logique de porter un bijou en Grenat, bijou qui devient alors la grande … Continuer la lecture

Publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise, IIIe République | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Portrait d’une Catalane, vers 1845.

Portrait d’une Catalane anonyme, vers 1845. Collection particulière. Dans cet interessant portrait de « grisette », nous pouvons noter le port du châle carré à grande réserve noire, la coiffe en linon brodé ainsi que les bijoux: chaîne jaseron avec fermoir empierré et boucles d’oreilles en or et grenat de Perpignan.

Publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise, la coiffe catalane, Restauration | Marqué avec | Laisser un commentaire

Portrait de jeune femme au chien, vers 1780-1790.

Le ravissant portrait de cette jeune femme brune est certainement le reliquat de la décoration de la maison de la famille Pams à Port-Vendres. Cet édifice est devenu ensuite par leg la mairie de ce petit port de la côte catalane qui connut son heure de gloire sous Louis XVI. On remarque la croix avec son neud ainsi que les imposantes girandoles aux oreilles.

Publié dans Ancien régime, Bijouterie d’Ancien-Régime roussillonnaise, Bijoux traditionnels | Marqué avec , , | Un commentaire

Boucles d’oreilles or, argent et roses de diamant.

détai du bijou

Les boucles d’oreilles de formes variées furent à la mode sous la Restauration, comme ces pendants bimétalliques en argent et or avec des roses de diamants. Les bijoutiers de Perpignan ont produit de nombreux modèles similaires à ceux présentés ici en relation avec un portrait de Catalane (Casa Pairal) du milieu du XIXe s.

Publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise, Bijoux traditionnels, la coiffe catalane, Restauration | Marqué avec , , | Laisser un commentaire