La couronne de la Vierge de la Victoire de Thuir

Un chef d’œuvre en matière de couronnes mariales est celle de Notre Dame de la Victoire à Thuir. réalisée au XVIIIe siècle en argent doré, cette pièce raffinée s’orne d’un nombre très important de pierreries. Les rayons sont chacun terminé par une étoile empierrée, des têtes d’angelots forment les cotés de la couronne et sont séparés par une fleur sertie de roses et dont le cœur est fait d’un grenat. Portant le poinçon de Perpignan c’est à dire la lettre Q couronnée, ainsi que le poinçon de fabricant Antoine Tarbal, cet exceptionnel objet votif peut être daté de l’année 1763 . La couronne de Thuir est un rarissime exemplaire de l’orfèvrerie religieuse d’Ancien Régime, épargné des destructions causées par la fonte des métaux précieux ordonnée à la Révolution Française. Elle en est d’autant plus précieuse.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Bijouterie d’Ancien-Régime roussillonnaise, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *