Archives quotidiennes : 16 novembre 2010

Apprentissage du métier d’orfèvre au XVIIIe s.

Au XVIIIe siècle l’apprentissage des jeunes chez un maître-artisan donne lieu à un acte passé devant notaire. Les apprentissages ont une moyenne de six ans comme les statuts le stipulent, auxquels s’ajoutent trois ans de compagnonnage. Le maître s’engage à apprendre les règles du métier, mais aussi à fournir à son élève « tous les aliments nécessaires de manger et de boire ». L’apprenti est aussi logé et devient progressivement partie intégrante … Continuer la lecture

Publié dans Bijouterie d’Ancien-Régime roussillonnaise | Un commentaire

Perpignan, ville d’orfèvres bijoutiers

Au Moyen Age, les bijoutiers font partie intégrante du corps des orfèvres que l’on nomme en catalan « argenters ». A cette époque toutes les professions sont réunies en oficis où corps de métier  selon la nature du matériau travaillé ou selon une affinité d’organisation. L’ofici dels argenters existe à Perpignan dès 1296, date à laquelle une ordonnance de Jacques II, roi de Majorque, oblige les futurs agrégés à ne travailler que … Continuer la lecture

Publié dans Bijouterie d’Ancien-Régime roussillonnaise | Laisser un commentaire

Portrait d’une catalane, 1845, Perpignan.

Portrait d’une Catalane Michel Pouigt, 1845. Collection Casa Pairal, Perpignan, cliché Noel Hautemanière. Il s’agit d’une femme portant la coiffe catalane et les bijoux traditionnels. On remarque les boucles à pendeloque, le médaillon de cou à plusieurs chaines, les bagues et enfin les épingles qui fixent « à quatre épingle » le châle en cachemire.

Publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise, Bijoux traditionnels, Restauration | Laisser un commentaire

La croix badine revisitée par l’artiste PARI

PARI est une personnalité atypique du monde artistique roussillonnais. Sa passion: les Collages, il est en effet devenu au fil du temps un vrai Magicien du collage. Cet Artiste collagiste sera à la Galerie Marianne d’Argelès sur Mer (66) pour une exposition de ses oeuvres …. Du 28-01 au 16-02-2011 Tous les jours sauf le lundi de 14 à 18h (les mercredis et samedi c’est aussi le matin de 10 … Continuer la lecture

Publié dans Bijouterie XXe s. roussillonnaise, Les amis de l'Institut | Laisser un commentaire

La croix badine, pièce d’exception

La croix badine est la croix la plus typique et traditionnelle des croix fabriquées en Roussillon. Elle est réalisée en or avec des grenats mais aussi dans les périodes anciennes en argent avec des roses (diamants taille ancienne), à l’exemple des croix provençales portées en Arles sous le nom de papillon ou bien dans le Tarn ou là aussi certaines croix portent le nom de badines. Le terme de badine désignait un … Continuer la lecture

Publié dans Bijouterie d’Ancien-Régime roussillonnaise, Bijouterie XIXe s. roussillonnaise, Bijouterie XXe s. roussillonnaise, Bijoux traditionnels | 3 commentaires