Le Grenat taille Perpignan à l’Exposition Coloniale de 1931-Paris.

En 1931, usant de son amitié avec Jo Ginestou, catalan d’origine et administrateur de la France d’Outremer, et Claude-Salvy, elle aussi catalane descendante de la famille Sauvy, Joseph Charpentier parvient à exposer des bijoux en Grenats indous taille Perpignan au sein du pavillon de l’Inde à l’intérieur de l’Exposition coloniale à Paris. Ces bijoux furent mis en valeur dans un meuble vitrine imposant.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Bijouterie XXe s. roussillonnaise. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Le Grenat taille Perpignan à l’Exposition Coloniale de 1931-Paris.

  1. martine ginestou dit :

    Bravo, c’est très bien, pourrez vous le montrer à Madeleine Charpentier-Trilles (la fille de Jo Charpentier) vous devez avoir son adresse, elle habite toujours la même maison rue de l’Argenterie.

  2. olivier poisson dit :

    Oui, en effet, aussi bizarre que cela paraisse, au pavillon de l’Inde française dont ma grand’mère, Marie-Madeleine Sauvy (1900-1986) avait été le décorateur, assistée entre autres de son mari, Edouard Poisson (1897-1973).
    Un réseau de relations « catalanes » – surtout parisiennes, en fait – à l’oeuvre.
    o.p.

    • Ginestou dit :

      Un réseau d’amitié catalane, plus que de relations, Jo Charpentier et Jo Ginestou étaient amis d’enfance, et qui d’autre connaissait mieux les grenats que Jo Charpentier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *