Le Collectif du Grenat remet un cadeau au Coprince d’Andorre.

La Principauté d’Andorre n’a pas de souverain à proprement parler : l’autorité est partagée entre l’archevêque d’Urgell en Catalogne-Sud, et le Président de la République française, François Hollande. Chacun des deux détient le titre de coprince d’Andorre.

C’est aux prémices de l’histoire de la petite principauté des Pyrénées pour comprendre un tel partage de souveraineté. La principauté d’Andorre a été établie en 1278 par un traité entre l’évêque d’Urgell et le comte de Foix. Mgr Vives i Sicilia, aux commandes depuis 2003, invité par l’évêque de Perpignan Mgr Marceau, n’avait jamais été reçu officiellement par le Conseil Municipal et le maire de Perpignan.

Jean-Marc Pujol a donc demandé aux confréries religieuses et aux confréries de métiers d’être représentés ce samedi 23 juin dans les salons de l’hôtel Pams.

Les représentants du Collectif formés par le Syndicat des bijoutiers, la Confrérie et l’Institut du Grenat qui ont participé à ce chaleureux accueil en offrant le livre « Grenats de Perpignan, bijoux du Roussillon » à son excellence.

Le coprince d’Andorre a précisé combien il était fier d’être reçu par Perpignan. « C’est une présence normale et spirituelle. J’ai passé du temps à Perpignan mais pour des raisons privées. »

Il a aussi vivement remercié les artisans du Grenat de Perpignan pour le geste d’amitié qu’ils venaient de lui démontrer en lui offrant le livre référence de leur magnifique tradition.

Le livre sur l'histoire du Grenat de Perpignan remis par son auteur, Laurent Fonquernie, représentant le Collectif du Grenat.

Le livre sur l'histoire du Grenat de Perpignan remis par son auteur, Laurent Fonquernie, représentant le Collectif du Grenat.

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *