Le bijou en Grenat de Perpignan présent au Salon International du Patrimoine Culturel, Carrousel du Louvre à Paris du 7 au 10 novembre 2013.

Ce salon constitue un rendez-vous incontournable pour les professionnels mais également pour tous les amateurs et passionnés du patrimoine. En 2012, le Salon accueillait 320 exposants, 22 600 visiteurs, 24 conférences réunissant 1500 auditeurs, et représentait 13 pays et 19 régions. Avec pour thème « Patrimoine et Territoires », le Salon a porté cette année l’attention sur l’implication et l’importance du patrimoine culturel, bâti ou non, matériel ou immatériel, dans le développement et la construction de nos territoires.

Parmi les activités représentées sur le salon se sont retrouvés des Restaurateurs et entreprises d’art, des Prescripteurs et maîtres d’œuvre, des Fournisseurs de matériaux, de produits mobiliers et immobiliers, des Formations, des Acteurs des nouvelles technologies et fournisseurs de matériaux de pointe, des fournisseurs de Matériel muséographique, des Editeurs, libraires, multimédia, presse, des Régions, collectivités territoriales et institutionnels, des Associations et groupements, des Collectivités territoriales et des institutions.

Le Syndicat Artisanal des Bijoutiers des Pyrénées-Orientales a été présent en salle SOUFFLOT, sur le stand D2. Fabrication artisanale de bijoux traditionnels en or et grenats, selon une méthode ancestrale localisée dans la partie française de la Catalogne. Créée en 1991 au sein du Syndicat Artisanal des bijoutiers, la Confrérie du Grenat de Perpignan s’inscrit aujourd’hui dans le processus de reconnaissance au titre des Indications Protégées. Il s’agit d’un héritage culturel que les artisans bijoutiers ont la volonté de préserver.

Jeudi 7 novembre au matin, le stand a reçu la visite de madame Sylvia PINEL, ministre de l’Artisanat. Elle s’est entretenue avec Mr Jean-Pierre BARATE, artisan et ancien président du Syndicat des bijoutiers des PO sur le projet d’IGP, Indication Géographique que les artisans ont pour projet de demander pour leurs bijoux. Elle a bien compris leur volonté et espère qu’ils pourront être parmi les premiers à déposer le dossier.

 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *