Un premier hommage au japonais KOSABURO enterré à Amélie les Bains.

Le dimanche 24 février 2019 l’association des Amis de Kosaburo conviait le Temps du Costume Roussillonnais à une après-midi de souvenir autour de la tombe de Nomura Kosaburo, jeune japonais mort à Amélie les Baoins en 1877.

N’oublions pas ses camarades qui, arrivés comme lui à Marseille en Janvier 1871, ont succombé de maladies et n’ont pu revoir leur pays natal.

Ils sont trois autres jeunes étudiants japonais, élèves de Charles Buland à Osaka, qui reposent en terre de France et dont les tombes sont semblables à celle de Kosaburo à Amélie les Bains.

Ainsi Maeda Soma, décédé et inhumé à Marseille seulement trois mois après son arrivée.
Bekki Shosaburo, mort en 1872 et dont la tombe se trouve à Fontainebleau.
Et Narasaki Raizo qui perdit la vie en 1875, un an avant Kosaburo, et dont on peut voir la tombe au cimetière du Montparnasse à Paris.

Une pensée aussi pour l’homme qui fut la pierre angulaire de cette mission d’étude, leur professeur le Lieutenant Charles Buland qui malheureusement les quitta 4 mois après leur débarquement à Marseille. Inhumé d’abord à Auch où il avait été hospitalisé puis transféré au cimetière de Bourg la Reine où sa tombe a été perdue.

Ce contenu a été publié dans Actualités, IIIe République. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *