Archives quotidiennes : 14 novembre 2010

Les productions bimétalliques

On a fabriqué au cours du XIXe siècle à Perpignan des bijoux alliant l’or et l’argent selon une technique dite bi-métallique avec une parfaire soudure entre les deux métaux. Il s’agit principalement de boucles d’oreilles avec roses de diamants. En effet l’usage des couleurs ne permettait pas de monter le diamant sur de l’or jaune et l’on faisant alors des chatons en deux parties, celle coté pierre en argent et … Continuer la lecture

Publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise, Restauration | Marqué avec | Laisser un commentaire

Le paillon dans la bijouterie traditionnelle

En bijouterie, c’est une feuille de métal colorée ou non qui, placée sous une pierre, en augmente l’éclat. Pour la technique du Grenat de Perpignan, le paillon est une feuille d’argent battue recouverte d’un coté de la couleur voulue selon la pierre à monter. On trouve donc d’anciens paillons de couleurs variées. La colorisation de l’argent battu semble assez complexe et il s’utilise aujourd’hui bien à regret des paillons « fantaisie ». … Continuer la lecture

Publié dans Bijouterie d’Ancien-Régime roussillonnaise, Bijouterie XIXe s. roussillonnaise, Bijouterie XXe s. roussillonnaise | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Saint-Esprit d’Aurillac fabriqué à Perpignan

Depuis longtemps le travail de bijouterie du Massif-Central et celui du Roussillon ont trouvé de grandes similitudes. C’est pour celà que des bijoutiers de Perpignan ont pu recevoir des commandes de bijoux spécifiques au marché auvergnat comme le Saint-Esprit. On citera comme exemple les commandes passée par la maison Camps, rue du Consulat à Aurillac auprès de F.Marcé, bijoutier 8 rue Messonier à Perpignan dans les années 1950.

Publié dans Bijouterie XXe s. roussillonnaise, Bijoux traditionnels | Laisser un commentaire

THUBERT frères et MASSE bijoutiers à Perpignan

La maison Thubert et Massé semble très interessante déjà dans son intitulé : « Au vrai bijou de Perpignan ». Cet établissement a été fondé en 1883 comme fabrique de bijoux grenats, topazes d’Aurillac et pierres de couleur. Il était situé au 13 rue de la Fusterie à Perpignan. On conserve à la bijouterie Calvet à Prades des factures des années 1916-1917 faisant état de la hausse des prix sur les bijoux … Continuer la lecture

Publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise | Laisser un commentaire

Arthur Soulié, bijoutier orfèvre à Perpignan (1876-1947)

Arthur Soulié est né le 1er décembre 1876 et décédé à Perpignan le 24 décembre 1947. On trouve en 1934 une bijouterie Soulié-Marty, située 18 rue de l’Argenterie à Perpignan. Plaque au cimetière saint Jacques de Perpignan.

Publié dans Bijouterie XXe s. roussillonnaise | Un commentaire

Han Coll (1870-1934), sculpteur au service du bijou en grenat

Menu dessiné par Han Coll por l'ass. des Anciens de St Louis

Au début du XXe s., Joseph Coll, dit Han Coll va dessiner l’un des plus intéressants bijoux en grenat de Perpignan, la croix de Mgr Patau. Né en 1871, Han Coll était le fils d’un forgeron d’Arles sur Tech, originaire de Montferrer. Autodidacte, il a été un sculpteur très doué et un excellent dessinateur. Proche de Jean Velzy, il faisait partie de l’association des Anciens de l’Institution catholique Saint Louis … Continuer la lecture

Publié dans Bijouterie XXe s. roussillonnaise | Marqué avec | Laisser un commentaire

Logo de L’Institut du Grenat

Publié dans L'institut, Les buts de l'institut | Laisser un commentaire

Bijouterie BONAFOS

Bijouterie BONAFOS Perpignan

  Bijouterie Bonafos 40 Traverse Pia, 66000 Perpignan 04 68 52 38 62 Plusieurs articles concernent l’histoire de cette bijouterie dans le site. modèles  /  Castillet  / Lucien Bonafos  /  Broche du président Lebrun   Le bijou en Grenat de Perpignan, c’est une tradition familiale pour Marcel et Didier Bonafos. La tradition débute avec leur grand-oncle, Lucien Bonafos (1907-1948). Il fut ouvrier bijoutier chez Augustin Colomer, rue Llucia à Perpignan. Catalan … Continuer la lecture

Publié dans Les artisans en Grenat de Perpignan | Commentaires fermés sur Bijouterie BONAFOS

La Bijouterie BLANC et la saint Eloi 2010

Repris de l’Indépendant du jeudi 2 décembre 2010: Nathalie Blanc présente la Senyera spécialement réalisée pour la Saint-Eloi en or et grenat, un modèle unique. Pour célébrer comme il se doit, la seconde édition de la Saint-Eloi (patrons des orfèvres), les artisans bijoutiers proposent une journée éclatante, dédiée au « bijou et au costume régional ». Ils lancent d’ailleurs un appel à participation auprès de toute la population du Roussillon, … Continuer la lecture

Publié dans Le bijou roussillonnais aujourd'hui | Laisser un commentaire

Preserver le geste, archiver les connaissances

La vocation de l’Institut est de préserver les gestes les plus authentiques de la bijouterie traditionnelle du bijou en grenat de Perpignan. cette volonté est née de l’alarmant constat que la perte des savoir-faire est progressive et rapide, que ce soit par manque de filière propre à la formation d’apprentis, que par esprit mercantile ou par modernisation naturelle de la profession de bijoutier. Pourquoi un collectage est-il-urgent ? Le nombre de bijoutiers ayant une … Continuer la lecture

Publié dans Les buts de l'institut | Marqué avec | Commentaires fermés sur Preserver le geste, archiver les connaissances