Les masses des consuls de Perpignan, orfèvrerie civile.

Peu d’informations sur les masses des consuls que l’on peut voir sur l’aquarelle préparatoire de l’ouvrage de Carrère, autour de 1785. Il s’agissait d’objets en argent matérialisant le pouvoir décisionnel de cette institution « démocratique » créée en 1197. On peut rapprocher ces objets de parade aux bourdons de procession conservés en l’église de Collioure.

Bourdons de procession de Collioure, photo RMN.

Bourdons de procession de Collioure, photo RMN.

Ce contenu a été publié dans Bijouterie d’Ancien-Régime roussillonnaise, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *