Jacques Gamelin (1738 – 1803), scrutateur du réel.

Le peintre Jacques Gamelin, reconnu comme le plus important artiste du sud de la France de la seconde moitié du XVIIIe s. a séjourné à Perpignan de nombreuses fois. Celà va lui permettre de réaliser des portraits interessants tant sur la mode à Perpignan à cette époque que sur le bijou. En effet le portrait de la galerie Hahn montre un tour de cou appellé collier d’esclavage, à une seule plaque. Sur celui de la Perpignanaise du musée de Carcassonne ce sont des boucles en or creux dites fileuses qu’il faut deviner.

Chronologie de la vie de Jacques Gamelin: http://emeric.hahn.free.fr/gamelin_jacques_18emesiecle_peintures18eme_gamelinchronologie.htm

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Bijouterie d’Ancien-Régime roussillonnaise, Costumes - Modes - Bijoux, Révolution et Empire. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *