Portrait d’Arlésienne sous Louis-Philippe, signé BELLEGARDE.

427

 

Vente à Drouot Paris, 7 mars 2013, vente de la collection d’un érudit avignonais.

Ce contenu a été publié dans Bijoux traditionnels. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *