L’Institut du Grenat participe au projet européen Léonardo

Geste unique de la fabrication traditionnelle de bijoux en Grenats taille Perpignan, photo N.Hautemanière.

Geste unique de la fabrication traditionnelle de bijoux en Grenats taille Perpignan, photo N.Hautemanière.

Depuis mai 2008, la Chambre des Métiers de Coblence (Allemagne) coordonne un projet de partenariats Leonardo da Vinci. Il s’agit d’un programme de l’Union Européenne portant sur le développement d’une base de données sur les procédés techniques de restauration des objets anciens en or. Ce partenariat a été conclu entre différentes entités provenant de pays européens comme la République Tchèque, la Hongrie, la Lituanie et la France par le biais de l’Institut du grenat.

En effet le savoir-faire des bijoutiers traditionnels en Grenat de Perpignan perpétue des méthodes anciennes pouvant aujourd’hui être un outil unique pour œuvrer sur la restauration d’objets en or et en argent des collections muséales des différents pays européens.

Le coordinateur de ce projet est le centre de restauration et de préservation de la Chambre d’artisanat de Coblence associés aux restaurateurs d’art de l’atelier des frères Schoenstatt à Vallendar près de Coblence.

Hormis l’Institut du Grenat, les autres partenaires sont l’atelier de restauration du Musée de Vilnius en Lituanie, le centre d’enseignement technique (MUZTPO) de Plovdiv en Bulgarie, les Arts et Métiers de Debrecen en Hongrie et l’Ordre Tchèque des Arts appliqués en étroite collaboration avec le Musée de Turnov en Tchéquie.

Le but de ce partenariat est de former un réseau afin de partager les connaissances au niveau européen afin d’assurer pour le futur la qualité nécessaire dans le traitement de restauration et de préservation du patrimoine européen en orfèvrerie et bijouterie ancienne.

Ce projet va favoriser l’échange technique à travers les frontières et permettra par ce biais l’expansion des opportunités économiques offertes à de petits établissements artisanaux en technique dite du Grenat de Perpignan, une fois agréés, d’accéder à ce marché du travail international à très haute valeur culturelle.

 

http://www.leonardo-project.de/

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Actualités, Union européenne. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *