Litterature catalane et Grenat du Théatre de l’Archipel

La coque de la salle du nouveau théatre de Perpignan est ornée de citations répétées et entremélées que l’atelier Nouvel-Métra a choisi sur une proposition de l’Institut du Grenat.

Parmi les nombreux extraits littéraires en français et catalan, trois citations ont été retenues par les architectes :

……………………………………………..

Veig en ta llum aquella llum divina (Je vois en ta lumière cette lumière divine)

Josep Marià Castella Roger, l’anell del meu prelat, 1924.

 ……………………………………….

(car )le grenat (qui, dans le langage des pierres précieuses signifie loyauté et franchise, est bien la pierre de notre race. Elle) est rouge comme le sang généreux des fils du Roussillon, (elle ) est enchâssé(e) dans l’or brillant de notre beau soleil. (N’a-t-elle pas aussi dans sa gaine dorée les couleurs de la bannière catalane, qui symbolise cette petite patrie à laquelle nous sommes si profondément attachés ? N’est elle pas Sang et Or… »)

Joseph Charpentier (pdt de la chambre syndicale des P.O.), 1927, Les grenats de Perpignan.

 ……………………………………………

Je voudrais, comme on offre à des Reines, offrir

 Les plus riches grenats sertis par nos orfèvres

Henri Noell, dans l’or de l’Automne, 1965

 

 ……………………………………………….

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Actualités, Espace éducatif, L'institut. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *