Bals des dames et bals de grisettes à Perpignan en 1818.

Bal populaire aux Platanes, vers 1829, Perpignan, Musée Rigaud.

Bal populaire aux Platanes, vers 1829, Perpignan, Musée Rigaud.

En 1818, à Perpignan, les jeunes gens donnaient de l’animation aux jours de fête. Ils se cotisaient pour les rendre brillantes. Les danses catalanes étaient à leur apogée, c’était dans la belle saison. Depuis le mois de juillet jusqu’à la fin de septembre, elles parcourent tour à tour les diverses paroisses de la ville.

Les fêtes patronales en sont les occasions. Toutes les classes de la société y apparaissaient sans distinction, les dames de la ville comme les grisettes et tout le monde s’y trouvait ensemble sans le moindre compromis.

Pendant l’hiver, étaient les bals de l’hôtel du Commerce dit aussi de la Perdrix qui attiraient toute la jeunesse de deux sexes. Toutes les classes y paraissaient mais ne se rencontraient pas. Ces bals se donnaient tantôt pour les dames du grand monde, et tantôt pour celles du demi-monde et pour les filles des honnêtes artisans, qu’on surnomme grisettes.

Le beau sexe ainsi divisé s’y montrait à certains jours convenus, en agissant ainsi les jeunes gens avaient trouvé moyen de contenter tout le monde sans froisser personne. Je n’ai jamais vu d’accord si parfait dans notre cité et cela dura plusieurs années. Je me permettrais quelques apparitions à l’hôtel du Commerce surtout pendant les soirées destinées aux bals des grisettes. Je m’y trouvais mieux à l’aise.

Là, point d’étiquette,de la familiarité avec décence, le simple décorum, puis de la gaité et de l’entrain. Pour bien des jeunes gens encore incultes, ne connaissant rien des manières du grand monde, ces bals étaient bien préférables à ceux qu’on appelait les « bals des dames ».

D’ailleurs je n’étais pas un grand danseur et ce qui m’attirait le plus dans ces réunions n’était le désir d’y faire une partie de manille.

ADPO, Mémoires de la famille Ferriol, 59 J 18.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Costumes - Modes - Bijoux, Restauration. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *