Les portraits de Sean Cheetham, réflexion sur le corps parure ….

Sean Cheetham portrait.

Sean Cheetham portrait.

Depuis la nuit des temps, partout où l’homme affirme encore pleinement son appartenance à la communauté et au groupe, la parure corporelle demeure souveraine. C’est elle qui rythme les étapes de la vie, raconte les naissances et les morts, immortalise les mariages, trahit le sang et la fortune, exalte l’ardeur virile ou la féminité, souligne ou corrige la beauté, chante la place de l’homme dans le cosmos et ses liens avec les esprits.

Le corps apparaît comme un langage à part entière dont le vocabulaire est immense et la grammaire sans limite.

Autant de signes, visibles ou cachés, permettent aux hommes et aux femmes de dire leur relation au monde, leur relation aux autres, leur relation à soi.

C’est en partie ce que quelques uns des superbes portraits de l’artiste américain Sean Cheetham (né en 1977) semblent nous faire prendre conscience. Le bijou y apparait comme l’essence d’une tradition urbaine faite de synchrétismes religieux, d’urbanité tribale, par lesquels les bijoux traditionnels jouent avec les percings et accompagnent le tatouage.

Portrait de Chantal Menard

Portrait de Chantal Menard

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Bijoux contemporains. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *