La comtesse Charlotte de Lazerme en crinoline, vers 1855.

Avènement de la crinoline à Perpignan

Avènement de la crinoline à Perpignan

Sous le Second Empire, la mode est propice à l’étalage d’ornements variés, comme les volants multiples que nous voyons sur cette aquarelle représentant la comtesse de Lazerme. Elle porte une magnifique robe de bal blanche en tissus léger et transparent. On perçoit à ses poignets d’imposants bracelets en or et pierreries. Son visage est mis en valeur par les boucles d’oreilles et la coiffe ornementée de fleurs. Une simple chaîne est suspendue à son cou. Perpignan trouve en Charlotte de Lazerme l’une de ses égéries de la mode. Sa fortune en fait une femme du monde, position propice à devenir un modèle d’élégance et de nouveauté pour les femmes du Roussillon de son temps.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Bijouterie XIXe s., Costumes - Modes - Bijoux, Second Empire. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *