Mouchettes et porte-mouchettes armoriées, Perpignan, 1734.

Orfèvrerie XVIIIe s. Perpignan.

Orfèvrerie XVIIIe s. Perpignan.

Mouchettes et leur plateau en argent, sur un plateau à bouts rentrants et échancrures latérales muni d’une prise à enroulement surmontée d’une coquille, reposant sur quatre pieds à enroulement.

Il manque un pied. Le plateau et les mouchettes sont gravés d’armoiries double timbrées d’une couronne de comte.

Perpignan 1734, par I. NAVIER. Longueur du plateau: 20,40 cm Longueur des mouchettes: 16,50 cm Poids: 364 g

SVV Coutau Begari, Paris.

Estimation : 2500/2800€

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Bijouterie d’Ancien-Régime roussillonnaise. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Mouchettes et porte-mouchettes armoriées, Perpignan, 1734.

  1. Madame,Monsieur,
    je vous ai emprunté quelques images afin de constituer ma banque de référence pour mon histoire raisonnée des chandeliers et flambeaux. Si il se trouve un quelconque problème de droit d’auteur, faites le moi savoir, je retirerais les images concernées.
    Par ailleurs, -question historique- savez-vous si l’orfèvre toulousain Marc Bazile est l’inventeur du flambeau « tripartite » à faces lisses ?
    Veuillez agréer mes salutations amicales.
    B.D.D.

    • PATRICE VERGEZ HONTA dit :

      Monsieur Marc DISDIER dit Bérengère Disdier Defaÿ
      Marc Bazille (1706-1777) n’est pas un Orfèvre de Toulouse mais de Montpellier où il a été reçu Maître en 1732.
      Vous devriez vous renseigner auprès du Musée Fabre.
      Cordialement.
      PVH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *