Portrait de femme d’Ancône, Italie, XVIIe s.

Luigi Primo (flamand, né vers 1606, est décédé autour de 1667-1668).

Cette noble dame, non identifiée, est habillé à la dernière mode, autour des années 1650-1660. sa tenue est complétée avec des bijoux raffinés et une montre de poche délicate à sa taille. 

Ces ornements démontrent son statut social privilégié. Son éventail de dentelle marque aussi son statut. Elle fait geste de soulever ses jupes sur le trottoir sale. 

La cour derrière pourrait être celle de son palais, sans doute à Ancône, en Italie, puisque c’est la ville représentée derrière le portrait de son mari  (Walters 37.660). 

Cours et jardins privés ont été importants dans la vie des femmes, puisque les restrictions sociales sur le comportement de ces femmes des classes supérieures limitait leur liberté de se promener dans les rues. Dans ces espaces publics, elles se devaient d’être accompagnés par leurs maris.

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Bijouterie d'Ancien-Régime, Costumes - Modes - Bijoux. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *