Agustín Esteve, Portrait de la marquise de san Andrés, vers 1785.

Agustín Esteve, Portrait de la marquise de san Andrés, ca. 1785.

Agustín Esteve, Portrait de la marquise de san Andrés, ca. 1789.

Assise, près de pleine longueur, trois quarts vers la gauche, richement vêtue d’un costume rayé et d’un corsage de velours de soie avec dentelle autour des manches et au cou, la marquise de San Andrès porte une coiffe spectaculaire à rubans, ornée de plumes et d’étoiles en brillants à la mode française impulsée par la reine Marie-Antoinette.

Elle tient dans sa main droite un éventail plié et des gants à la main droite. Une châtelaine retenue à la taille soutient une imposante montre émaillée.

Le modèle est, selon toute vraisemblance  Doña María, l’épouse du marquis de San Andrés et plus tard, du comte de Lerena, ministre des Finances. Elle a été portraituée à plusieurs reprises entre 1785 et 1790. Un portrait en buste de la même personne, mais sûrement attribué à Goya, fait partie de la collection Rothschild de Beruete. La date la plus probable de ce portrait est d’environ 1789.

Huile sur toile, 145 x 111 cm.

Fondation Lazaro Galdiano, Madrid.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Bijouterie d'Ancien-Régime, Costumes - Modes - Bijoux. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *