Louis Delfau (1871-1937), portrait de madame ARAGON, née Madeleine FAURE DE FONDCLAIR

Portrait de madame ARAGON par Louis Delfau, 1897.

Portrait de madame ARAGON par Louis Delfau, 1897.

Madeleine Faure de Fondclair se maria en 1890 avec Amédée Aragon. Elle vécut dans l’hôtel particulier de la rue de la révolution Française, N°4. D’origine noble, très pieuse, sans enfants, elle est à l’origine de la donation à son décès en 1937 de l’immeuble Aragon aux soeurs de la Présentation de Marie qui transformèrent les lieux en maison de retraite.

Louis Delfau, détail.

Louis Delfau, détail.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Belle Epoque, Bijouterie XIXe s. roussillonnaise, noblesse roussillonnaise. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Louis Delfau (1871-1937), portrait de madame ARAGON, née Madeleine FAURE DE FONDCLAIR

  1. Jean FAURE de FONDCLAIR dit :

    Bonjour,
    Je suis agréablement surpris de voir ces deux tableaux de ma grande tante et de son mari. Mon père, décédé il y a 2 ans ne m’a jamais parlé de ces deux tableaux bien qu’il ait connu sa tante (décédée en 1956) et dont il était le légataire universel, étant le seul descendant des enfants du père de Madeleine et de mon grand père (Georges, son frère aîné).
    Où se trouve actuellement ces tableaux ? D’ ou viennent-ils ? par donation de la famille aragon ? Sont-ils visibles ?
    Merci pour vos informations. Je reste à votre disposition.
    Jean FAURE de FONDCLAIR à Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *