La Roussillonnaise, chanson républicaine en catalan d’Etienne Arago.

Roussillonnaise avec sa coiffe de dentelle.

Roussillonnaise avec sa coiffe de dentelle.

D’Estagell cap a Paris

un minyó que se n’anava

ple de tristesa endreçava

los adéus al seu país.

Adéu bosquets i passejades,

relotge que tant me plau,

fruits tan dol

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans IIIe République, la coiffe catalane. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.