La mode à Barcelone à l’extrême fin du XVIIIe siècle.

Expatrié,  le jeune noble roussillonnais François de Fossa (1775-1849) trouve refuge en 1796 à Barcelone. Espérant que sa soeur Thérèse pourra l’y rejoindre, il lui donne les recommandations d’usage afin de pouvoir s’habiller dans le bon ton de la mode d’alors.
maja« Barcelone, 5 mars 1796

Depuis combien de temps j’attends le moment de t’embrasser ! Tu ne peux pas t’imaginer le plaisir que m’a fait la certitude que le moment n’en est pas éloigné. Quant à ce que tu dis pour le costume à te faire faire pour l’occasion, je te dirai que tout le monde va ici habillé à la française, c’est à dire en déshabillé ou en pierrot. Lorsqu’on va à la promenade ou à l’église, on met une jupe noire par dessus celle du déshabillé, et on endosse une mantelline qui est une espèce de mantelet coupé différemment de ceux de France et qu’on place en forme de voile sur la tête, de manière que cela descend jusques sur les jupes. Cette mantelline se fait de mousseline blanche ou de gaze noire. On en fait aussi de laine qui sont à la castillane. Si tu dois faire cette emplette, il faut la faire couper à la mode de Castille ou d’Andalousie, car je déteste souverainement, ainsi que tous les Castillans et les gens de bon sens, tout ce qui a le moindre rapport à la province de Catalogne. Les habitants y sont à moitié brutes, et quelqu’un qui jugerait du reste de l’Espagne par cette province, n’en concevrait qu’une très mauvaise idée et fort éloignée de la vérité. Je serais fort fâché d’être placé dans cette partie du royaume, pour ne pas vivre avec ces gens-là qui ont toujours le bon Dieu et la Vierge dans la bouche, et qui dans le fait ne reconnaissent d’autre foi que leurs intérêts. »Un pasar de las seguidillas boleras

Source: Lettres à ma soeur Thérèse – Un portrait de François de Paule de Fossa,  catalogue de l’exposition des Archives Départementales, 2015. 

Ce contenu a été publié dans Ancien régime, Costumes - Modes - Bijoux. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *