Bodin de Boismortier et les orfèvres de Perpignan

Image de prévisualisation YouTube

De Béziers proviennent les orfèvres Pierre Valette avec son frère Guillem dont les épouses avaient des biens, elles-aussi, dans ce terroir. Le beau père de l’une d’elle, Guillem Finot était lui-même orfèvre à Béziers. Les Valette s’installent à Perpignan à la fin du XVIIe s. à la rue de l’Argenterie.

portrait présumé de Boismortier

portrait présumé de Boismortier

L’une des filles Valette, Marie, épouse en la cathédrale Saint Jean-Baptiste de Perpignan le compositeur Joseph Bodin de Boismortier (1689-1755), scellant ainsi une alliance entre le jeune musicien et son maître, oncle de son épouse, le musicien biterrois Valette de Montigny.

L’Intendant de la province de Roussillon Louis Picon d’Andrezel, mécène, avait amené avec lui d’Alsace les deux musiciens lors de sa nomination au Conseil Souverain du Roussillon. Marie quittera Perpignan et suivra son époux en 1722 vers la cour de France et sera témoin privilégié du succès musical de son mari.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Bijouterie d’Ancien-Régime roussillonnaise. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *