Créoles roussillonnaises

Les créoles à boules facettées fabriquées et portées dans a région de Perpignan au XIXe s. 

Les créoles de grande taille sont constituées par l’assemblage de boules facettées le long d’un large cercle traversé par un « S ». Un arrêtoir permet de porter correctement ces boucles. On trouve de nombreux exemplaires de ce type en collections publiques. Des créoles à une seule boule sont représentées sur la Roussillonnaise dessinée par Loubon vers 1840 preuves de l’existence d’autres modèles variant sur le nombre des boules facettées.

L’estampe servant à fabriquer les boules facettées est directement façonnée sur la bouterolle comme le prouvent quelques bouterolles anciennes.

Il est toutefois difficile de quantifier si ces créoles étaient plus portées que les deux autres types de boucles car nous manquons de support iconographique. Le terme même de créoles renvoie au commerce des esclaves du siècle précédent et aux colonies. Elles se retrouvent en grand nombre dans la collection de Consolation ou elles étaient, a tort, indiquées comme portées à une seule oreille par les marins.

portrait de Clara Salamo, 1871.

portrait de Clara Salamo, 1871.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise, Bijoux traditionnels, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Créoles roussillonnaises

  1. Cubias Thérèse dit :

    je ne connais pas trop la façon et la taille des boules
    mais ce bijoux peut avoir de l’avenir pour le patrimoine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *