le bijou à Perpignan au XVIIIe s.

L’inventaire de la boutique  de l’orfèvre de Perpignan Tarbal en 1718 donne un aperçu de productions uniquement en argent avec des bagues avec sept pierres blanches chacune, des bagues avec des pierres vertes et rouges, des boucles d’oreille, des boutons avec pierres d’agate, deux douzaines de Saint Jean, un agnus de filigrane, deux aiguilles de tête avec la queue de laiton à pierre vermeille, deux paires de pendants d’oreilles  à façon de carbasse garnis d’argent, un cure-dents, une douzaine de bagues d’argent doré (ADPO, 10Bp355, n°151.).

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Bijouterie d’Ancien-Régime roussillonnaise, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *