Le costume Roussillonnais entre mode et tradition

L’étude régionale des vêtements et de leurs corolaires, les bijoux, objets appartenant au commun, a longtemps été délaissée par les historiens. Aujourd’hui, cette lacune s’estompe, une nouvelle histoire des costumes régionaux s’ébauche et ose enfin s’écrire . C’est là une recherche tout à fait nouvelle pour un certain nombre de provinces dont celle du Roussillon, territoire intéressant à plus d’un titre. Il se place au XVIIe s. à la rencontre entre la tradition hispanique et la nouveauté française, tant au niveau politique (rattachement officiel au royaume français par le traité des Pyrénées en 1659) que culturel.

Si toutefois le costume roussillonnais, indice d’une identité officieuse revendiquée, n’a pas connu à l’époque du régionalisme de valorisation aussi vivante que celui d’autres régions aux particularismes identitaires et linguistiques semblables comme la Bretagne ou l’Alsace, le phénomène de costumes à caractère identitaire y est prégnant dès la fin du XVIe et tout au long des XVII et XVIIIe siècle comme en attestent les nouvelles recherches en archive et l’iconographie conservée.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Ancien régime, Bijoux traditionnels, la coiffe catalane. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *