Bijoux auvergnats fabriqués à Perpignan

Un certain nombre de bijouteries du Massif Central se sont au cours du XXe s. approvisionnés auprès des bijoutiers de Perpignan et des Pyrénées-Orientales en bijoux en or avec des topazes ou des citrines selon les formes en usage en Auvergne.

Preuve-en-sont les liens commerciaux entre la bijouterie Camps d’Aurillac et le bijoutier de Perpignan F.Marcé. Celui-ci était domicilié 8 rue Messonnier à Perpignan et répondait à des commandes de la bijouterie Camps comme le prouve les documents découverts : une boite en bois portant à l’intérieur un courrier manuscrit.

Valeur déclarée de l’envoi: 1500 nouveaux francs.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Bijouterie XXe s. roussillonnaise, Bijoux traditionnels, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *