Couronne de l’Immaculée, cathédrale de Perpignan, 1904.

Un chef d’œuvre en matière de couronnes mariales se trouve à la cathédrale de Perpignan, il s’agit de la couronne que l’évêque Jules de Carsalade du Pont a remis à la Vierge du retable de l’Immaculée lors de l’anniversaire des cinquante ans de l’adoption du dogme de l’Immaculée Conception.

Fabriquée en 1904 par la maison lyonnaise Armand-Caillat, elle a été offerte par les paroissiens de la cathédrale. Une inscription court à l’intérieur de la couronne :

« Sous l’épiscopat de Mgr Jules de Carsalade du Pont, sur l’initiative de M. le chanoine Izart, curé de la cathédrale, les fidèles de la paroisse de Saint Jean, avec le concours de quelques âmes dévouées à Marie, ont offert cette couronne à la Vierge Immaculée, par les mains de leur évêque, le 8 décembre 1904 ».

Couronne de la Vierge Immaculée, A.Caillat, 1904. © N.Hautemanière.

Couronne de la Vierge Immaculée, A.Caillat, 1904. © N.Hautemanière.

L’offrande est somptueuse puisque la couronne est en or, en émaux et pierreries : 4 grenats, 9 améthystes, 30 topazes, 2 rubis, 3 saphirs, 7 émeraudes, 63 perles et 92 diamants.


Caillat, François : orfèvre de 1820 à sa mort en 1851. Son fils reprend l’entreprise sous la raison sociale « Armand-Caillat », Berthod, (B), Dict. des Arts liturgiques, p.147. Cette maison réalise vers 1880 la couronne de N.D. de Fourvière, id. p.205.

Biblio:

« Une couronne d’or centenaire exposée à la cathédrale », l’Indépendant, 5 décembre 2004, p.2.

Fête du cinquantenaire de l’Immaculée Conception à la cathédrale de Perpignan, sans nom d’éditeur, 1904.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Bijouterie XXe s., Bijouterie XXe s. roussillonnaise, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Couronne de l’Immaculée, cathédrale de Perpignan, 1904.

  1. josianne cabanas dit :

    L’article de L’Indépendant que vous citez n’a-t-il donc pas été signé que vous ne mentionniez pas l’auteur ? Question de courtoisie… J.C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *