Portrait de femme, jacques Gamelin, 1799.

JACQUES GAMELIN, Portrait de femme, Musée de Narbonne.

JACQUES GAMELIN, Portrait de femme, Musée de Narbonne.

Ce portrait inédit a été publié dans le catalogue du Musée de Narbonne (Lepage, 2009). Il s’agit d’une femme de la région de Perpignan-Narbonne ou Carcassonne à la mode en usage à la fin de l’Ancien Régime.  On peut voir un collier d’esclavage avec sa plaque, une miniature en pendentif, des pendants d’oreille de type fileuses ainsi qu’une grande coiffe de mousseline agrémentée d’un large ruban de couleur. Les femmes de la bourgeoisie perpignanaises portaient se genre de guise qui se retrouve surement dans un grand périmètre allant de la capitale roussillonnaise jusqu’à Avignon (Façon arlesienne, 1998, p.71) et peut être bien plus loin…

Musée de narbonne, HST, 70×60 cm, Inv.44-2-1.

Détail du portrait : tour de cou et boucles d'oreilles.

Détail du portrait : tour de cou et boucles d'oreilles.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Bijouterie d’Ancien-Régime roussillonnaise, Costumes - Modes - Bijoux. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *