Dossier de presse Saint Eloi 2011

Dossier de presse

 

 La  Saint Eloi,

Fête traditionnelle

du Grenat de Perpignan

du 26 nov. au 4 déc. 2011

 

 

PERPIGNAN

PYRENEES-ORIENTALES-FRANCE

 

 

ORGANISATION:

 

 

Syndicat artisanal des Bijoutiers,

UPA, Chambre de Métiers et de l ’Artisanat,

7 bvd du Conflent, 66000 Perpignan-France.

Tel : 04 68 34 59 34

  

Institut du Grenat

22 boulevard Wilson

-66000 Perpignan-France-

Tel: 06 83 82 29 18
E-mail: contact@institutdugrenat.com / www.institutdugrenat.com

  

Confrérie « Le Grenat de Perpignan »

Chambre de Métiers et de l ’Artisanat,

7 bvd du Conflent, 66000 Perpignan-France.

Tel : 04 68 34 59 34

                 

 

Fête et traditions autour d’un savoir faire exceptionnel

 

Les bijoux en grenats de Perpignan sont une des particularités les plus éclatantes du Roussillon, Catalogne Nord, un minuscule territoire dans l’espace Européen. 

La fête traditionnelle de Saint Eloi offre pendant une semaine la possibilité de découvrir et de comprendre les gestes d’une bijouterie authentique, en adéquation avec notre recherche d’identité et de produits de terroir.

 

Le bijou en « Grenat taille Perpignan » est un lien spécifique et local entre le tourisme et l’économie d’un territoire …

 

La Sant Eloi
Fête traditionnelle du Grenat de Perpignan
du
26 nov. au 4 déc. 2011

Entrées libres

La Saint Eloi est en train de devenir une manifestation incontournable du calendrier festif de la ville de Perpignan.
 

samedi 26 novembre

 

Théatre de l’Archipel

Avenue Général Leclerc.

12h00

 Lancement de la semaine de la Saint Eloi

Inauguration de la vitrine  « le Grenat de Perpignan », places de théâtre à gagner en collaboration avec CCCV et les 4 jours fantastiques du commerce (Collectif des Commerçants du Centre-ville), apéritif.

Inici de la setmana dedicada a Sant Eloi

 Inauguració de l’aparador  « el Granat de Perpinyà », seguida d’un aperitiu.

 

Jean Nouvel a été choisi pour donner un théâtre d’envergure européenne à Perpignan, ancienne capitale des rois de Majorque. Réalisé en bordure de Têt, cette passerelle culturelle s’impose comme l’un des monuments les plus emblématiques de Perpignan et du Roussillon. Pièce la plus spectaculaire, la salle de Théâtre « le Grenat » représente une pierre qui se fait écrin pour tous les artistes du monde méditerranéen ! Cette très grande salle modulable porte le nom à la fois d’une pierre de notre sous sol, mais aussi d’un bijou spécifique à la région. C’est dans l’idée d’en donner toutes les clefs de compréhension ainsi que les dimensions géologiques, artistiques et humaines que le Syndicat artisanal des bijoutiers, la Confrérie « Le Grenat de Perpignan » et l’Institut du Grenat ont voulu inaugurer la Saint Eloi dans ce lieu emblématique du renouveau de Perpignan.

Une vitrine spécialement conçue aux réalités du monument permettra à tous les visiteurs et au public du Théâtre d’être sensibilisé à l’importance du Grenat dans la culture et le patrimoine catalan. 

 

 

Du 26 nov. Au 4 décembre :

DES EXPOSITIONS TOUTE LA SEMAINE :

 

Concours national des Saints Patrons des Métiers d’Art, bijoutiers créateurs.

De 11h à 17h30, tous les jours sauf le lundi

La funeraria

Campo Santo, rue Amiral Ribeill (derrière la Cathédrale St Jean)

Exposició : Concurs nacional dels Sants Patrons dels Oficis d’Art : joiers creadors.

L’objectif du concours de bijoux du « Saint patron des Métiers d’Art et de Tradition » est de valoriser la profession des Bijoutiers-Joailliers-Orfèvres et mettre en avant des professionnels qui transforment la matière en pièces d’exception. Cette exposition permettra de découvrir les qualités artistiques des artisans ainsi que la personnalité de chacun des participants. Vous pourrez vous aussi voter pour le bijou qui vous aura le plus séduit.

 

Palais des Corts

Croix Rouge Française,

24 rue de l’Argenterie/place des Orfèvres.

De 11h à 17h30, tous les jours sauf le lundi

Le costume d’Arles en Provence, proposé au patrimoine immatériel de l’Unesco…

Exposition de photographies d’Eric Blanc de l’association Tradicioun.

El vestit d’Arles a Provença, proposat al patrimoni immaterial de la Unesco…Exposició de fotografies d’Eric Blanc de l’associació Tradicioun.

 

Qu’est ce qui pousse autant de femmes du pays d’Arles en Provence à se costumer, à porter une tenue dont les codes stricts rendent l’exercice difficile, nécessitant un apprentissage long ? Les raisons sont multiples. Il y a autant “d’Arlésiennes” que de femmes. Toutes sont différentes, des motivations différentes les poussent à s’habiller. Elles ont appris à porter le costume parce que cette tenue fait partie de leur identité, de leur tradition, de leur mode de vie.

L’association Tradicioun soutenue par le Conseil Régional de Provence Alpes Cote d’Azur demande le classement du port du costume d’Arles au titre du Patrimoine Culturel Immatériel de France. “Le patrimoine culturel immatériel recouvre les pratiques, représentations, expressions, connaissances et savoir-faire – ainsi que les instruments, objets, artefacts et espaces culturels qui leur sont associés – que les communautés, les groupes et, le cas échéant, les individus reconnaissent comme faisant partie de leur patrimoine culturel.”

Dimanche 27 novembre

 

Journée du costume et du bijou :

Cortège de la Confrérie « Le Grenat de Perpignan »

en présence d’Astrid Giraud 21ième Reine d’Arles en Provence.

 

Centre ville de Perpignan

10h Départ du Palais des congrès

11h  Bénédiction à l’église Saint Mathieu

12h30 Sardanes à la Loge.

 

Participez au cortège de la confrérie « Le Grenat de Perpignan » qui rendra honneur à Saint Eloi, patron des bijoutiers et aux liens qui unissent Catalans et Provençaux. La cobla Tres-Vents et le groupe provençal Babatoun animeront le cortège.

Participeu al seguici de la confraria « El Granat de Perpinyà » que honorarà  Sant Eloi, patró dels joiers i els lligams que uneixen Catalans i Provençals.

 

theatre municipal

Place de la république

15h30-17h00

Cérémonie autour de la Reine d’Arles : présentation de l’évolution du costume et du bijou en Roussillon. Remise de la parure en Grenat de Perpignan pour le trésor des reines d’Arles. Démonstration du savoir-faire traditionnel des bijoutiers.

Cerimònia al voltant de la reina d’Arles : presentació de l’evolució del vestit i de la joia al Rosselló, entrega de l’adreç de Granat de Perpinyà  pel  tresor de les reines d’Arles, demonstració pels joiers del Granat de Perpinyà.

 Sept jeunes filles étaient en lice, briguant toutes le titre de XXIème Reine du Pays d’Arles. Une seule a été choisie par le jury composé de membres éminents de la tradition  le premier mai 2011. La Reine d’Arles, présente cette année à Perpignan pour cette journée autour du costume et du bijou  représentera la culture et l’art de vivre arlésien au cours des trois prochaines années.

 Il existe un lien fort entre Provençaux et Catalans que l’on chante dans l’Hymne provençal : Coupe Santo. Son origine remonte au 30 juillet 1867 lorsque qu’une coupe en argent fut remise aux félibres provençaux par les félibres catalans en remerciement à l’accueil réservé au poète exilé Victor Balaguer. Frédéric Mistral écrivit les paroles de ce chant qui est aujourd’hui un des symboles culturels forts de la Provence.

Mercredi 30 novembre : soirée cinema

 

institut jean vigo

L’Arsenal, 1 rue Jean Vielledent

19h30

Soirée cinéma : Une soirée en collaboration avec l’Institut Jean Vigo pour découvrir les univers du bijou : « Gilles Jonemann, sculpteur et créateur de bijoux » par Romain Claris ; « Tableau vivant » par Nina Sajet, « Le monde de Vendôme », par Michèle Heuzé.

Nit de cinema en col·laboració amb l’Institut Jean Vigo, una altra manera de descobrir el món de la Joia.

 Afin de s’ouvrir aux mondes du bijou au pluriel, la saint Eloi propose une soirée cinéma avec trois courts métrages d’auteurs sur différents univers et conception de la bijouterie aujourd’hui.

 

« Gilles Jonemann, sculpteur et créateur de bijoux » par Romain Claris 

Pour commencer, Romain Claris nous entraine à Aix-en-Provence dans l’atelier du Maitre d’art Gilles Jonemann, créateur de bijoux contemporains. Dans l’atelier du créateur de bijoux et d’objets Gilles Jonemann, on découvre une multitude d’outils et de machines, de matériaux naturels et synthétiques : graines, morceaux de faïence, des bouts de verre polis par le ressac, morceaux d’assiette, caoutchouc, coquillage, fil d’acier. Depuis 2006 Gilles Jonemann fait des recherches pour la maison Hermès. Dans les années 1970 il rencontre André Courrèges qui lui achète plusieurs fois quelques bijoux, puis fait de la création de modèle pendant 3 ans pour la maison Morabito. Entre 1981 et 1989 il réalise 800 pièces uniques pour les défilés de haute couture du couturier Per Spook. Il rencontre Issey Miyaké qui lui commande une quinzaine d’objets découlant d’une réflexion sur le nomadisme. Gilles Jonemann réalise des missions pédagogiques, en Suisse, au Mali, à Madagascar et forme depuis une vingtaine d’années de nombreux créateurs. En 2003, le Ministère de la Culture lui décerne le titre de Maître d’Art. Il enseigne et transmet durant trois années ses connaissances, ses techniques, son approche à son élève : Marianne Anselin. Il trouve un équilibre entre la création et la pédagogie, « les deux s’enrichissent énormément, la pédagogie m’oblige à rester dans l’actualité et à beaucoup réfléchir ». Commencent sur la table de l’établi ses associations de formes, de couleurs, d’oppositions de matières, subtil équilibre entre les dimensions et les proportions. Pour Gilles Jonemann un bijou n’existe pas sans son environnement : le corps. Le bijou est vivant parce que porté. « Alors que le monde moderne est à inventer, la nature reste à découvrir. Il s’agit sans doute là de nos deux activités essentielles : découvrir et inventer. Il en résulte souvent que nos inventions détruisent notre terrain de découverte. Je crois que c’est cela que je mentionne dans mon travail, en tentant de concilier à l’aide de matériaux représentatifs, le synthétique et le naturel, le passé et le futur, le vivant et l’artificiel ». http://www.romainclarisfilm.com/gilles_jonemann_fr.php

 

« Tableau vivant » par Nina Sajet

Nina Sajet est diplômée en product design à l’Académie d’art Artez de Arnhem-Pays-Bas. Elle réalise des objets qui ont une histoire. Son travail est clair, poétique, coloré et très personnel. Nina Sajet travaille essentiellement la céramique dans de petits objets ainsi que des bijoux. Son univers limpide et poétique est à l’image de son jeune âge. Elle vit en Hollande et son travail commence à être reconnu par les galeristes et les musées. « Tableau vivant » est une digression poétique sur l’objet qui peut trouver des fonctions différentes et évolutives, dans un monde de paix et de fantaisie.

Nous découvrirons dans ce film trop court ses projets de fin d’étude.

 

« Le monde de Vendôme », par Michèle Heuzé.

La joaillerie à disponibilité, vous en rêviez? Le Monde de Vendôme l’a fait! Une fois de plus la mythique place Vendôme, quartier des plus grands joailliers de Paris; met sa réputation et ses parures d’exception à rude épreuve. Écrit et réalisé par Michèle Heuzé et Olivier Taïeb, filmé par Barking Dogs productions, le film de moment  » Le Monde de Vendôme » est une vraie bombe à émotions…

Garder sa part de non-dit, son univers de magie; tout en dévoilant à petit feu quelques secrets de la joaillerie, est avant tout un très beau défi. Tourné sur place, avec la participation de plusieurs grands noms du métier (joailliers, écoles renommées, historiennes etc) ce film tout en poésie se met à disposition de tous les passionnés pour les faire rêver. Les plus belles parures sont alors décryptées, remises dans leurs contextes historiques, parfois même, les techniques de fabrication sont survolées, les pierres précieuses sublimées et étudiées… Tant d’éléments différents qui rendent ce petit film très complet et enivrant!

On se sent presque privilégiés, comme introduits dans un univers interdit, méconnu; et dans lequel on ne s’imaginait pas si joliment propulsés. Les images fusent, les yeux papillonnent d’envie et de gourmandises… Le Monde de Vendôme est un film aux milles rencontres, illusions ou désillusions, et grâce auquel, la joaillerie parisienne se fait encore plus belle!

Michèle Heuzé sera présente à Perpignan le samedi 3 décembre à la médiathèque à 14h30 pour une conférence.

 

Samedi 3 décembre : conférence

 mediatheque

15 rue Emile Zola.

14h30

Conférence : « De l’encre à l’or, le mot dans le bijou » par Michèle Heuzé, historienne de l’art (Paris)

Conferència: « De la tinta a l’or, el mot en la joia » a càrrec de Michèle Heuzé, historiadora de l’art (París)

 

 La médiathèque de Perpignan ouvre chaque année pour la Saint Eloi son espace et allie l’encre de ses livres à ceux, d’or, des bijoux.

La parole est donnée à l’Historienne de l’Art Michèle Heuzé, auteur du livre à paraître en janvier, Dior Joaillerie, au fil de la création,   pour  voyager dans le monde intime des bijoux.

Après un diplôme de commissaire-priseur, cette gemmologue, historienne du bijou, se tourne vers la recherche et l’enseignement. Actuellement elle s’occupe de formation professionnelle auprès de publics variés, conservateurs de musées, bijoutiers et étudiants en bijouterie. Elle aborde autant les thématiques historiques que les techniques de vente dans une approche novatrice. Depuis 15 ans, elle signe de nombreux articles dans des livres, catalogues d’exposition ou des revues, dont l’Estampille – l’Objet d’Art. En 2008, elle réalise un documentaire sur la joaillerie française, Place Vendôme, et depuis 2005, organisa trois expositions, sur les tendances françaises de l’avant – garde bijoutière, un regard de plus en plus marqué sur le lien qui unit l’homme au bijou et dont témoigne le sujet de sa conférence, le mot dans le bijou :

  »Quand l’homme parle de soi ou parle à l‘autre, c’est parfois  à l’anneau qu’il confie ses penchants. Secret ou dévoilé, le message se fait alors intime, parfois très pratique, ludique voire même coquin ! Alors pensées et mots d’amour transforment le poète en ciseleur, le ciseleur en poète…Voici l’épopée des mots d’or dans le temps. »

 

Michèle Heuzé sortira début 2012 un fabuleux ouvrage intitulé :

« Dior Haute Joaillerie »

 

 Dimanche 4 décembre : film et remise des distinctions

 

La Funeraria

15h00

Campo Santo, rue Amiral Ribeill (derrière la Cathédrale)

Présentation du film « Le Grenat de Perpignan » par Jerôme Casalis

15h45

Remise des distinctions, Concours National des Saints Patrons des Métiers d’Art

 

Présentation du film « Le Grenat de Perpignan »  par Jerôme Casalis et Remise des distinctions, concours national des saint Patrons des Métiers d’Art.

presentació de la pel·lícula « el granat de Perpinyà » per Jerome Casalis  i entrega dels guardons : concurs nacional dels santorals dels oficis d’art

Pour conclure en beauté la semaine de la Saint Eloi, les bijoutiers donnent un dernier rendez-vous ce dernier dimanche afin de remettre les distinctions aux bijoutiers participant au concours national des Métiers d’Art.

Jérôme CASALIS, cinéaste formé à LIDEM (école des Métiers Créatifs) a tourné dans les ateliers de Perpignan et du département des Pyrénées-Orientales la fabrication des bijoux traditionnels en Grenats taille Perpignan.

Il nous fera partager son reportage et ensuite pourra partager avec le public son travail à travers les questions que vous pourrez lui poser, ainsi qu’aux bijoutiers traditionnels présents.

Il sera ensuite procédé aux remises de distinctions aux lauréats du Prix saint Eloi des métiers d’art. Trois bijoutiers seront récompensés, deux par les professionnels et un troisième par le public qui aura visité et voté durant toute la semaine.  

 

Journée folklorique sur inscription dimanche 27 novembre 2011 

 Tous les amoureux du costume de leur région, province ou pays d’origine sont conviés à cette journée dédiée à la valorisation du costume et du bijou. Un concours aura lieu au cours de la matinée afin de récompenser le plus beau costume. Un bijou en Grenat de Perpignan récompensera les trois plus belles tenues. Le jury (Syndicat, Confrérie et Institut du Grenat) se déterminera en fonction de l’authenticité et de la qualité des tenues afin d’offrir trois pendentifs en or et grenat. Une journée entière en costume vous est donc dédiée afin de vous faire découvrir Perpignan, ses bijoux et d’accompagner la venue de la 21ieme Reine d’Arles en Provence, symbole des liens forts qui unissent depuis toujours Catalans et Provençaux.

 

DEROULEMENT DE LA JOURNEE

 8h00 : Salle à disposition pour ceux qui veulent se changer

Lieux : Foyer Gerbet, 23 rue du Castillet. (Salle à disposition pour se changer.)

10h00 : rassemblement et départ devant le Palais des Congrès

Parcours : Allées Maillol, Quai Vauban, Place Arago, Eglise saint Matthieu.

11h00 : Profession de foi des artisans-bijoutiers, intronisation de la Reine d’Arles

Lieux : Eglise saint Matthieu

12h00 : Départ vers la place de la Loge pour les danses et remise des Grenats d’Or des 3 plus beaux costumes.

Parcours : (Rue Mailly, rue de la Barre, Rue de la Loge)

13h00 : repas sur inscription dans la limite des places disponibles (sinon nombreux restaurants dans le secteur)

Lieux : Grand Café de la Bourse, Place de la Loge. Repas 15 euros. Tel pour réserver avant le 19 nov. Auprès de Renée : 06 14 14 91 76, places limitées.

15h30 : Spectacle « Bijoux et Mode en Roussillon au fil du temps » suivi de la cérémonie de l’offerte d’une parure en Grenats à la Reine. Film de démonstration du travail des bijoutiers. Démonstrations.

Lieux : Théâtre Municipal, place République.

Rens : Chacun est libre de venir dans le costume traditionnel de son choix, costume de son pays ou de sa région, costumes catalans de différentes époques.

En cas de mauvais temps, le rendez vous est fixé directement à 11h00 à l’église Saint Matthieu. Renseignement : Institut du Grenat, Laurent Fonquernie, 06 83 82 29 18. contact@institutdugrenat.com

Ce contenu a été publié dans Saint Eloi 2011. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *