Monseigneur de Llobet, évêque catalan dans la tourmente de 14-18.

Mgr de Llobet avec le casque des poilus, portrait peint, collection familiale.

Mgr de Llobet avec le casque des poilus, portrait peint, collection évêché de Gap.

Gabriel de Llobet (1872-1957) est né à Perpignan le 19 janvier 1872 dans une famille de la noblesse roussillonnaise, des propriétaires terriens très catholiques. Après des études au Caousou de Toulouse, il  devient prêtre, et en 1897, secrétaire particulier de Mgr de Cabrières, évêque de Montpellier, catholique légitimiste.

En 1907 il est nommé vicaire général du diocèse de Perpignan, et en 1915 évêque de Gap. Il est appelé au service auxiliaire en février 1916, car assez jeune pour être mobilisé. Il obtint d’être envoyé au front comme aumônier volontaire, rattaché au Groupe de Brancardiers du 30e Corps. Au cours de ses permissions, il revenait s’occuper de son diocèse.

Après la guerre, il participa à une mission au Levant de décembre 1919 à mars 1920 pour affirmer la présence et le rayonnement de la France.

En 1928, il devint archevêque d’Avignon.

Dans ses lettres envoyées du front à sa soeur, L’évêque signale la boue et les rats et les souffrances des soldats : « Ceux qui parlent de la guerre, dans les articles de journaux, sans en avoir jamais rien vu, feraient bien de s’inscrire pour un hiver ici. Et notre cas n’est rien à côté du pauvre poilu de la tranchée ! » Mais il revient bientôt à ses positions politiques : « Le régime s’enlise dans la boue et il ne faut attribuer à autrui les maux dont il est cause. »

Décorations de MGR de Llobet, collection privée.

Décorations de MGR de Llobet, collection privée.

 

détail des décorations de Mgr de Llobet

détail des décorations de Mgr de Llobet

Biblio :

Un évêque aux armées en 1916-1918, Lettres et souvenirs de Mgr de Llobet, documents réunis et présentés par Gabriel de Llobet, préface de Gérard Cholvy, Limoges, Pulim, 2003, 133 p.

Les décorations sont extraites de :

G. de LLOBET, Mgr de Llobet. Un pasteur intransigeant face aux défis de son temps (1872-1957), Presses universitaires de Limoges, 2012, 258 p., 25 euros.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Bijouterie XXe s., noblesse roussillonnaise. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *