Costume et bijoux en Hongrie au milieu du XIXe s, les portraits de Miklos Barabas.

Barabas, Portrait de madame konkoly

Barabas, Portrait de madame konkoly

Miklós Barabás né le 10 février 1810 à Kézdimárkosfalva et décédé le 12 février 1898 à Budapest, était un peintre hongrois. Il est surtout connu pour ses portraits.

Né dans une famille pauvre, il est le fils de Já­nos Ba­ra­bás et de Therézia Gaál. Il étudie très tôt la peinture au collège deNagyenyed. Sa vie est alors faite de privation et de misères, son art ne lui permettant pas d’assurer sa subsistance. Plus tard, la qualité des portraits de Zsigmond katona et du baron Simon Kemény attirent l’attention. De plus en plus apprécié localement, il part à koloszvar (1828) puis à Vienne, où il désire rentrer à l’Académie des Beaux-Arts. Il y vit toujours dans une grande pauvreté, mais sa force et sa volonté lui permettent d’accepter toutes les privations. Il séjourne à nouveau quelque temps à Cluj avec une réputation de bon portraitiste (1830). Grâce au mécénat du général Kisselev de Bucarest, il devient un portraitiste à la mode et vend bien ses œuvres. Il décide alors de poursuivre ses études en Italie. Il visite (1834-1835) ainsiVenise, Bologne, Florence, Rome, Naples. Il remporte un grand succès à Pest en 1835 avec une copie de l’Enlèvement d’Europe de Véronèse et devient dès lors l’un des portraitistes hongrois les plus populaires. Il s’installe à Pest en 1840 et y épouse l’année suivante Susanne (dit Zsuzsanna) Bois de Chesne, jeune femme d’origine franco-suisse. Définitivement à l’abri du besoin, il se consacre exclusivement à l’exercice la peinture dans son studio.

Barabás; portrait de femme.

Barabás; portrait de femme.

Il a eu une grande influence sur le rayonnement culturel de Pest où il a passé la majeure partie de sa vie. Il a été président de la Société d’Art, de sa création en 1862 jusqu’à sa mort, et député de Pest en 1867. Il fut également membre et correspondant de l’Académie hongroise des sciences.

Il meurt à Budapest le 12 février 1898 à l’âge de 88 ans.

Barabás, portrait de madame János-Matta

Barabás, portrait de madame János-Matta

 

Barabás, la colombe messagère

Barabás, la colombe messagère

 

Barabas, portrait de la famille Degenfel

Barabas, portrait de la famille Degenfel

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Bijouterie XIXe s., Costumes - Modes - Bijoux. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *