Portrait de la reine Isabelle de Valois, troisième épouse de Philippe II, en 1605.

Pantoja de la Cruz, Juan

Portrait de la reine Isabelle de Valois, troisième épouse de Philippe II, en 1605.

 

La peau de renard qui sert à se réchauffer le cou est agrémenté de pattes et d’une tete en or et émail. On connait quelques rares exemplaires de cela.

bjws.blogspot.com

bjws.blogspot.com

 tête de martre, vers 1550, travail Venitien, or émaillé, rubis, grenats et perles. 

Walters Art Gallery de Baltimore. 

Cette tête ornée de pierres précieuses est presque identique à celle attachée à la fourrure détenus par la comtesse dans le portrait de la comtesse de Véronèse da Porto, également, conservé dans ce musée. Selon les conservateurs du Walters, la martre a été associée à l’accouchement, et le port de la fourrure était censé augmenter la fertilité d’une femme et la protéger son pendant sa grossesse.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Bijouterie d'Ancien-Régime, Costumes - Modes - Bijoux. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *