Saint Eloi 2012 – Conférence : Le Grenat, pierre sacrée des Catalans par André Schroell.

Samedi 1er décembre 2012 avait lieu la conférence du Gemmologue diplômé et membre de l’Institut du Grenat, André Schroell sur le Grenat, pierre, gemme, minéral. Devant un auditoire d’une soixantaine de personnes, il nous a permis de mieux comprendre ce que sont les grenats, leurs origines, leurs différentes couleurs, ainsi que leur utilisation au fil du temps.

La conférence d’André Schroell nous a permis de faire plus ample connaissance avec la famille des grenats, solutions solides de première importance.

Les grenats pyropes de Bohème ont contribué à l’évolution économique et artistique de ce pays et ils sont devenus des objets de convoitise depuis leur apparition à la Cour des Tsars.

Ici, le grenat est le symbole de la joaillerie catalane grâce à la spécificité de la taille de Perpignan et au sertissage avec paillon, caractéristique des émaux polychromes depuis le début du 17e siècle. Ce procédé est destinés aujourd’hui à augmenter leur éclat, utilisé dans la bijouterie la plus authentiquement catalane.

Le Démantoïde (grenat vert), découvert vers 1865 dans l’Oural et préféré aux émeraudes, par de nombreux experts ainsi que le Tsavorite trouvé en 1961 au Zimbabwe, ont permis à ces gemmes de retrouver leurs lettres de noblesse grâce à ces grenats d’exception.

Le Joaillier Tiffany a créé des parures agrémentées de grenats et de diamants et ces créations artistiques de grande valeur font le bonheur de ces dames, habituées des grandes Maisons de la Place Vendôme.

Le conférencier nous a définitivement convaincu du fait que les Bijoutiers Catalans sauront tirer profit de cette évolution favorable de la Joaillerie Contemporaine, et que cela sera un témoignage de plus de la valeur patrimoniale et de haute qualité de leur savoir-faire.

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Saint Eloi 2012, Union européenne. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *