Archives mensuelles : septembre 2014

Décors de scènes catalanes chez les de Rovira à Perpignan.

Blason des de Rovira dans le hall d'entrée de l'Hôtel particulier.

Muntanyes Regalades 1923  

Publié dans noblesse roussillonnaise, Restauration, Second Empire | Laisser un commentaire

Quand les Botrel chantaient à Perpignan et donnaient lieu aux rimes d’Albert Bausil.

Le couple Botrel

En 1910, un couple d’artistes occupe pendant deux soirées la salle de l’EDEN Théâtre à Perpignan. Jean-Baptiste-Théodore-Marie Botrel, auteur-compositeur-interprète français né le 14 septembre 1868 à Dinan, mort le 26 juillet 1925 à Pont-Aven en Bretagne où il est inhumé. Il est l’auteur de La Paimpolaise. Bien préparée par la presse et la publicité, avec des relais locaux, l’arrivée et les prestations de Botrel et son épouse, accompagnés de leur pianiste (et photographe)  André Colomb,  ont un déroulement parfaitement rodé, avec  « parade » en costume breton, visite … Continuer la lecture

Publié dans Belle Epoque, Régionalisme-Folklore | Laisser un commentaire

Gustave Violet (1873-1952) et le costume roussillonnais

Porteuses d'oranges

A la faveur de la magnifique exposition organisée par Terra Nostra à Prades l’été 2014, un nouveau regard a pu être apporté sur l’oeuvre de Gustave Violet, artiste complet, qui dès avant la guerre de 14-18 réalisa une série de statuettes en terre cuite et en bronze représentant des femmes en costume catalan. Proche d’Aristide Maillol, il participa avec lui aux avant gardes de l’Art moderne avec une grande plasticité … Continuer la lecture

Publié dans XXe s. | Laisser un commentaire

Portrait de jeune femme, époque Napoléon III, Perpignan.

Photo J.B.Jacob, rue des Ecoles-Vieilles, Perpignan.
Publié dans Second Empire | Laisser un commentaire

Florilège de 14-18 : L’anneau blanc et poli, poésie de Jeanne MARVIG (1882-1956)

Le Cri Catalan, 8 février 1918.
Publié dans Bijouterie XXe s. | Laisser un commentaire

Florilège de la guerre de 14-18 : La bague, poème de Francis Bergau, 1916.

Le Cri Catalan, 27 mai 1918.
Publié dans Bijouterie XXe s. | Un commentaire

Les Grenats de Perpignan aux oreilles des Reines du carnaval de 1910.

L'élection de Reines du carnaval et de sa Reine des Reines fut un événement marquant et novateur pour Perpignan. La sélection effectuée parmi les jeunes Perpignanaises travaillant dans les magasins, ateliers et manufactures de la ville va donner lieu à une cérémonie ou les plus méritantes se firent élire par leurs consœurs. En 1910, les demoiselles Comails, Calvet et Boher, reçues par le Maire et ses adjoints, se voient remettre à chacune "d'élégantes paires de boucles d'oreilles en grenat catalan".

Dès le 10 décembre 1909, des représentants éminents du mouvement régionaliste demandent à ce que les Reines portent la coiffe catalane avec leur tenue de gala.  Ils demandent aussi que le port de la coiffe soit un élément d’éligibilité. Le président de la Société d’Etudes Catalanes E.Vergès de Ricaudy indique par un courrier officiel que le bureau de l’association votera dans le cas du oui, une somme de 50 francs pour l’achat de … Continuer la lecture

Publié dans Bijouterie XXe s. roussillonnaise, la coiffe catalane, Régionalisme-Folklore | Laisser un commentaire

Portrait de femme âgée en costume traditionnel, Pau, vers 1860.

Photo M.Pacaut à Pau.

 

Publié dans Costumes - Modes - Bijoux | Laisser un commentaire

Recréation de la fête de saint François de Paule à Perpignan.

Étonnante tradition pour le profane de voir le maire de Perpignan venir offrir à saint François de Paule un cierge en remerciement d’avoir sauvé Perpignan de la peste. La lettre circulaire que nous vous présentons, datée de 1901, démontre que ce geste qui se fait aujourd’hui lors de la cérémonie du chemin de Croix le mercredi saint, est le dernier sursaut d’une fête remise en place par l’évêque Jules de Carsalade … Continuer la lecture

Publié dans noblesse roussillonnaise, Régionalisme-Folklore | Laisser un commentaire

Bijou de l’ordre de Saint Georges

ordre de Saint Georges, étude Maigret, Paris

Très beau bijou de l’ordre de Saint-Georges de Franche-Comté en forme de pendentif en or ajouré et émaillé, serti d’émeraudes et de perles; le médaillon émaillé bleu porte l’inscription: « S. GEORGIUS EQUITUM PATRONUS ». Très beau travail néo-renaissance, c a d dans le style du XVIe, exécuté dans la seconde partie du XIXe ou au début du XXe, probablement par Alfred André à Paris (1839/1919); Rheinhold Vasters (1827/1908) ou Salomon Weininger, … Continuer la lecture

Publié dans Bijouterie XIXe s. | Laisser un commentaire