Bague « Mosca Cosmica » pour le divin Dali

Lors de la venue de Salvador Dali à Perpignan le 27 août 1965, les frères Ducommun ont offert à Gala une bague dont le chaton n’était autre qu’une mouche. Réalisé en grenats, le modèle avait été capturé « sur le visage même du maître, à Port Lligat par Henri et Robert Ducommun.

Dali à Perpignan le 27 août 1965.

Dali à Perpignan le 27 août 1965.

La mouche est un des grands symboles daliniens. Dali avait pour jouissance de s’exposer au soleil le visage enduit de confiture afin que les mouches viennent s’y coller ».   C’est le journaliste de l’ORTF François Barnoles, ami de monsieur Ducommun père qui fit en sorte de promouvoir cet événement. L’arrivée de Dali et de Gala faillit provoquer une émeute devant la boutique.

Dali reçoit la bague mouche et la passe au doigt de Gala.

Dali reçoit la bague mouche et la passe au doigt de Gala.


 D’après les informations gracieusement transmises par Robert Ducommun. Voir aussi l’Indépendant, 10 juillet 2004, P.4 du supplément.

Une copie de la bague réalisée par Georges Lavaill a été gracieusement offerte par la maison Ducommun au Musée du Castillet en 2005.

Extrait de « les Ducommun de Perpignan, des origines aux années 2000… », par Robert Ducommun.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Actualités, Bijouterie XXe s. roussillonnaise, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *