Jean Charpentier, « Les grenats de Perpignan », La Tramontane, 1927.

Et qu’un arrangement ornemental conçu par nos excellents ouvriers doués du sens particulier de la décoration mette en relief le grenat, il apparaît rutilant dans sa châsse comme le reflet lumineux des couleurs « sang et or » de la bannière catalane qui symbolise notre petite patrie. »

« Nos catalanes, depuis quelques temps déjà, abandonnaient petit à petit les bijoux traditionnels, et c’est vraiment regrettable, car le grenat qui, dans le langage des pierres précieuses signifie loyauté et franchise, est bien la pierre de notre race.

Elle est rouge comme le sang généreux des fils du Roussillon, elle est enchâssée dans l’or brillant de notre beau soleil.

 N’a-t-elle pas aussi dans sa gaine dorée les couleurs de la bannière catalane, qui symbolise cette petite patrie à laquelle nous sommes si profondément attachés ? N’est elle pas Sang et Or… »

Jean Charpentier, « Les grenats de Perpignan », La Tramontane, 1927, p.64/66.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Espace éducatif, Régionalisme-Folklore. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *