Le calice de Victor Soulié, 1903.

Ce calice est une pièce remarquable alliant l’orfèvrerie et la bijouterie d’une manière très intéressante. Le pied du calice est orné de nombreux grenats sertis de manière à former une croix, une grappe de raisin et des épis de blés.

Il a appartenu au curé Victor Soulié (1879-1946). En effet le socle du calice porte l’inscription : « Fait par Paul Soulié, offert à son fils Victor, le jour de son ordination sacerdotale le 6 juin 1903 ».

Paul Soulié (1848-1906) fabriquait à Perpignan à la fin du XIXe siècle. Il insculpe son poinçon : un S. dans un losange.

Cette très belle œuvre prouve l’attachement du monde religieux catalan à la renaissance de l’identité roussillonnaise au début du XXe siècle, identité où grenats et argent doré symbolisent le blason catalan sang et or ainsi que l’alliance entre la Catalogne mythique des comtes-rois et l’église. Le grenat peut aussi dans ce cas représenter le sang du Christ répandu par le sacrifice de la croix en action de grâce pour les chrétiens.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Bijouterie XXe s. roussillonnaise, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Le calice de Victor Soulié, 1903.

  1. Rosa M. Martín i Ros dit :

    Laurent, no sé per quina raó no em va arribar aquest article al mur.
    El calze és preciós ambb els granats. Una peça excepcional

  2. Schroell André dit :

    Paul Soulié n’était pas seulement un orfèvre bijoutier mais également un grand artiste.Chapeau,qui est son successeur ?

    • Soulié dit :

      Arthur Soulié, le frère de Paul a également eu une bijouterie mais il n’y a plus eu de repreneur
      je suis l’arrière petite fille d’Arthur
      merci

  3. Soulié dit :

    je suis très fière de mes ancètres
    arrière petite nièce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *