Portrait par Anton Guerra de Mme Gazanyola épouse Roig, 1699.

portrait de Mme Roig en coiffe à la Fontange, 1699.

portrait de Mme Roig en coiffe à la Fontange, 1699.

 

A l’extrème fin du XVIIe siècle, les femmes de la noblesse roussillonnaise sont très au faite de la mode parisienne comme nous le prouve ce portrait. Il s’agit d’une famille noble de Perpignan qui possède de nombreux biens et assez d’aisance pour paraître dans les rues de la ville en coiffe à la Fontange et parée d’un collier de fausses perles, masquant une croix empierrée avec coulant, d’un travail plus subtil.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Ancien régime, Bijouterie d’Ancien-Régime roussillonnaise, la coiffe catalane. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *