Le Clavier ou pince à jupe des Catalanes

 

Les orfèvres bijoutiers du Roussillon ont fabriqués des claviers ou pinces à jupe en argent avec de longues chaînes de jaseron servant à tenir à portée de main les ciseaux. L’usage du clavier, connu au XVII et au XVIIIème s., se perpétue en Roussillon durant tout le XIXe s., jusqu’en 1900 comme le montre une carte postale représentant une Catalane à la couture.

Le clavier est décoré de motifs découpés et ciselés le plus souvent en forme de lyre, de cœurs enlacés ou de panière fleurie. Les initiales de la propriétaire sont gravées ou poinçonnées sur la partie plate. Ces pièces réalisées en argent passent généralement par le bureau de garantie après avoir reçu le poinçon du fabricant.

On les trouve en boutique à Perpignan chez Joseph Mourat en 1858 : « onze claviers et neuf chaînes en argent pesant 608 grammes et cent dix sept pieds de jaseron en argent pesant 590 grammes».

Le Musée National des Arts et Ttraditions Populaires de Paris possède un clavier de fabrication perpignanaise : Lyre à cinq cordes surmontée d’une guirlande en couronne, tète de lion avec anneau de suspension, vers 1830. (inv.988.54.9)

 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Ancien régime, Bijouterie XIXe s. roussillonnaise, Costumes - Modes - Bijoux, Restauration, Révolution et Empire. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Le Clavier ou pince à jupe des Catalanes

  1. Rosa M. Martín i Ros dit :

    N’havia vist molt pocs en original a Barcelona

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *