Armorial de la famille de Saleta, Roussillon.

Armorial de la famille de Saleta, Roussillon.

Armorial de la famille de Saleta, Roussillon.

 

La famille Saleta est originaire de Molitg et de Prades. Au XVIIIe siècle, une branche s’installe à Perpignan. Ses membres sont avocats, et, comme docteurs en droit canon et droit civil, jouissent de la noblesse à titre personnel et sur une génération : comme ils ont ce titre de père en fils, la famille apparaît comme noble à tous.

Le 14 janvier 1789 à Perpignan (paroisse St Jean) Thomas SALETA épouse Jeanne MERIC, la fille d’un riche marchand droguiste de Perpignan, Pierre MERIC. Elle a une dot énorme. Les SALETA et les MERIC resteront liés indéfectiblement.

La preuve, à la génération suivante, Thomas SALETA-MERIC (24 octobre 1789 – 12 avril 1864), capitaine des cuirassiers puis des chasseurs, épouse le 4 décembre 1822 à Perpignan sa cousine germaine Hélène MERIC (16 juillet 1801 – 9 juin 1870), fille de Jacques MERIC (1771-1809), banquier tôt décédé qui avait laissé la gestion de ses affaires, en attendant la majorité de ses fils, à sa veuve Marie-Antoinette SAISSET (1777-1862).

Ce mariage fut très fécond, puisque 10 enfants en naquirent :

Marie MERIC (Perpignan 14/9/1823-2/10/1896), sans alliance.

Thomas SALETA (Perpignan 22/12/1828-7/6/1854), sans alliance.

Delphine SALETA (Perpignan 13/6/1830-7/8/1900 Vernet les Bains), sans alliance.

Rosalie SALETA (Perpignan 4/9/1832-8/2/1876), sans alliance.

Albert SALETA (Perpignan 3/5/1834-19/1/1860), lieutenant des zouaves, sans alliance.

Marie-Hélène SALETA (Perpignan, 1/7/1835-11 mars 1909), mariée le 15 avril 1863 à Perpignan avec Jean DEXPERS, médecin-major (dont postérité)

Angélique SALETA (Perpignan, 16/9/1836 – Molitg les Bains 9 février 1920) mariée le 5 novembre 1856 à Perpignan Edouard de MASSIA (1824-1892), médecin et maire de Molitg (dont postérité)

Caroline SALETA (Perpignan, 21 décembre 1837-7 février 1919), mariée le 14 novembre 1861 à Perpignan avec Gabriel ROTGE (1826-1904), juge de paix du canton de Sournia.

Gustave SALETA (Perpignan, 12/2/1839-Paris XVIIe 25 février 1900), lieutenant de vaisseau, marié à Schaffouse (Suisse) le 16 décembre 1876 avec Jenny NITARD (1843-1894), dont il divorce dans les années 1880. D’où deux enfants. Gustave est surnommé « SALETA d’HAUTPOUL ». En fait, la famille SALETA possédait des terres du côté d’OPOUL (Opoul-Périllos, 66), d’où elle tirait une particule fantaisiste, mais il n’y a aucun lien avec la famille des comtes d’HAUTPOUL, c’est une erreur ou une coquetterie.

Pauline SALETA (Perpignan 21/11/1842 – 2 juin 1911), mariée le 3 juin 1872 à Perpignan avec Louis COLAVIER d’ALBICY (1820-1877), colonel, prétendument descendant des ALBIZZI de Florence. Leurs enfants furent Marie-Pauline marié à Fernand de ROVIRA, et Henri d’ALBICY (1876-1925) marié en 1909 avec Marie-Thérèse DUCUP de SAINT-PAUL.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans noblesse roussillonnaise. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *