l’image de la France : un capital précieux dont fait partie le bijou en Grenat de Perpignan

Les métiers d’art expriment et confirment « une certaine idée de la France ».

bague marquise en Grenat de Perpignan

bague marquise en Grenat de Perpignan

Au-delà même des résultats spectaculaires des entreprises de luxe à l’exportation, la bijouterie artisanale du Grenat de Perpignan, certes modeste avec sa dizaine d’artisans  fabricants, participe directement de l’image de la France, pays de culture, d’excellence et de tradition. Ce lien est d’autant plus fort que ce métier d’art se place, par ses matériaux,  dans le monde des produits de luxe, monde lié au prestige de la France.

Certes Paris a su préserver sa tradition joaillière et le quartier de la Place Vendôme y est totalement dédié à l’artisanat de la joaillerie de luxe. Toutefois, les acquis des artisans des Pyrénées-Orientales doivent être renforcé, non par passéisme, mais parce qu’ils constituent une richesse culturelle inégalable. Cela contribuera immanquablement au rayonnement culturel de la France par un retour à une cohérence parfaite avec l’image véhiculée par les grandes maisons parisiennes de joaillerie (produit de luxe, encrage territorial, identifiant culturel fort). De plus, les grands joailliers parisiens peuvent constituer une locomotive pour les artisans catalans qui bénéficient de la renommée française en matière de produits « made in France » haut de gamme.

La tradition artisanale de bijouterie en Grenat de Perpignan pourrait également contribuer  au développement d’un tourisme de qualité à haut pouvoir d’achat pour le département des Pyrénées-Orientales. La France est, dans l’imaginaire de beaucoup, le pays de la Mode et de la gastronomie, du savoir-vivre et du savoir-faire.

Un nombre important de touristes étrangers visitent la France pour y retrouver cette image d’excellence. On ne peut pas nier l’impact des métiers d’art sur le développement du tourisme. Cet impact est particulièrement important en matière de gastronomie, comme en témoigne les nombreux guides et réseaux dans cette matière. L’association « Villes et Métiers d’art » témoigne également de l’importance des métiers d’art pour le rayonnement culturel de nos territoires.

Il y a donc de nombreuses actions à mener, notamment la reconnaissance du métier spécifique de « Grenatier » dans la nomenclature des métiers d’art, la mise en place d’une Maison du Grenat qui serait un lieu d’exposition permanente et d’expositions temporaires sur la thématique de l’histoire du Bijou et de la Mode, la demande d’Indication Géographique, la création d’un label….etc.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Les buts de l'institut. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *