Arlésienne en costume du XVIIIe siècle

Arlésienne du 18e, cliché photographique anonyme, vers 1880.

Arlésienne du 18e, cliché photographique anonyme, vers 1880.

Avec la photographie apparaît le goût des reconstitutions du passé dans la société aisée d’Arles en Provence. Ce sont non seulement les enfants que l’on travestie, mais de belles jeunes femmes qui affichent, non sans quelques petits anachronismes, la tenue des Arlésiennes laissées en témoignage par le peintre Antoine Raspal au Musées Réattu d’Arles et Grobet Labadié de Marseille.

Ce cliché, probablement de B.Févrot a été réduit en ovale format carte de vœux ( planche 17 du catalogue du Museon Arlaten, Arlésienne: le mythe, 1999.). Il existe une pose en pied, avec paravent et cheminée pour figurer une Arlésienne de la haute bourgeoisie, ainsi qu’un portrait où le modèle est de face, avec un chapeau à la bérigoule (planche 18 du catalogue du Museon Arlaten, Arlésienne: le mythe, 1999.).

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Costumes - Modes - Bijoux. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *